Dati : «Le sujet, c'est l'autorité de Hollande»

le
1
INTERVIEW - Pour l'ancienne garde des Sceaux, le chef de l'État «doit reprendre en main son gouvernement».

LE FIGARO. - Qu'avez-vous pensé du débat Copé-Fillon jeudi soir?

Rachida DATI.- Ce fut un bel exercice démocratique. Jean-François Copé a démontré sa capacité à être un véritable chef de l'opposition, combatif et tenace, pédagogue et audible, en étant le premier des militants. Nos adhérents attendent avec impatience cette élection. Ils sont exaspérés par la gauche et veulent que nous empêchions le gouvernement de mettre la France à genoux.

Comment réconcilier les deux camps après l'élection du 18 novembre?

Avant la campagne présidentielle, on nous annonçait l'explosion de l'UMP. Cela ne s'est pas produit. Qui a maintenu l'unité? C'est Jean-François Copé. Il a démontré à la fois son sens de la synthèse et son talent de rassembleur. Le parti a été uni et rassemblé derrière Nicolas Sarkozy pour la pr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le vendredi 26 oct 2012 à 21:50

    Les média ménagent le Président parce qu'ils sont majoritairement de gauche! Pour le moment, son bilan est très décevant, son autorité mise en doute et ses capacités à conduire un pays restent à prouver.