Dassault Systèmes : un risque de déception

le
0
Moins connu que Catia, Geovia permet de modéliser l'évolution de la Terre. (© Dassault Systèmes)
Moins connu que Catia, Geovia permet de modéliser l'évolution de la Terre. (© Dassault Systèmes)

(lerevenu.com) - Le 5 février dernier, le titre du numéro un mondial des logiciels de 3D a bondi de 8%, une performance qui lui a permis de s'approcher en cours de séance de son record historique de mars 2000. Les investisseurs n'ont pas pris ombrage de l'annonce du repli de la marge opérationnelle en 2014, tombée de 31,5 à 29,8% en l'espace d'un an du fait de l'intégration de nombreuses acquisitions.

L'an passé, Dassault Systèmes a ainsi lancé une opération par mois, pour près d'un milliard au total, une somme puisée dans l'importante trésorerie nette du groupe familial.

La stratégie active de diversification sectorielle dope la croissance du champion français de l'édition de logiciels, mais elle pèse sur sa rentabilité. En dépit de taux de change plus favorables sur le yen et le dollar, les dirigeants visent juste une stabilité de la marge cette année. Et l'objectif d'un nouvel exercice de progression à deux chiffres des revenus est jugé ambitieux par certains analystes.

D'où un risque accru de déception, alors que l'action se négocie déjà 28 fois le bénéfice net prévu en 2015 et 25 fois celui de 2016.

En raison de belles perspectives à moyen terme et d'atouts de choix (position de leader mondial, récurrence élevée de l'activité...), nous recommandons de garder le titre, qui a gagné 22% depuis notre

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant