Dassault lance un nouveau Falcon

le
2
Le Falcon 8X de Dassault
Le Falcon 8X de Dassault

Quand, au Salon du Bourget 2001, Bruno Revellin-Falcoz, vice-président de Dassault Aviation, avait révélé le Falcon 7X, construit aujourd'hui à deux cent cinquante exemplaires, il ne faisait aucun doute que ce triréacteur aurait une descendance. D'emblée, le fuselage était dimensionné pour être allongé. C'est le cas aujourd'hui avec le nouveau-né baptisé Falcon 8X, qui a porté un temps le nom de code M1000. Outre une cabine de 13 mètres de long au lieu de 11,9 m, le bureau d'études s'est attaché à augmenter le rayon d'action, le portant à 11 945 kilomètres. Ce qui correspond à des trajets non-stop New York-Pékin, Hong Kong-Londres, Paris-Singapour, etc. demandés par une clientèle asiatique qui est désormais au coeur de la cible du nouveau jet.

C'est que le marché américain n'est plus le Far West de l'aviation d'affaires. Pour Dassault Aviation, le défi de ce nouvel appareil s'accompagne d'un autre, industriel et financier. Le Falcon 5X, lancé en octobre dernier, va être développé simultanément et les essais en vol des deux avions sont prévus dès le début de l'année prochaine. Si le Falcon 5X, faisant appel à un nouveau fuselage et à une nouvelle voilure, représente un investissement d'un milliard d'euros, près de 500 millions d'euros sont nécessaires pour le Falcon 8X.

Globalement, les performances du 8X sont en hausse de 10 % pour concurrencer celles des jets G550 de l'américain Gulfstream et Global 6000 du canadien...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • blbryvsg le mardi 20 mai 2014 à 17:38

    Et en plus, il y aura une série limité, la série "Moi Président", à l'abri de la foudre.

  • ppsoft le mardi 20 mai 2014 à 17:25

    "Dassault lance un nouveau Falcon" contre le mur ?