Dassault et Thales boostés par le Rafale

le
0
Le soudain succès à l'export du Rafale bénéfice à plein à Dassault mais aussi Thales. (© S. Dupont / Armée de l'Air)
Le soudain succès à l'export du Rafale bénéfice à plein à Dassault mais aussi Thales. (© S. Dupont / Armée de l'Air)

L'année 2015 se profile comme une période historique en termes d’exportations militaires pour la France. Une demande grandement portée par le Rafale, qui s’est finalement vendu à l’étranger (Égypte, Qatar et bientôt l’Inde) après des échecs à répétition ces dernières années.

Fabricant de l’avion de combat, Dassault Aviation est au premier poste pour en bénéficier. En témoigne la multiplication par 14 des prises de commandes de l’avionneur dans la défense au premier semestre ! Fournissant un quart de la valeur de l’avion de combat et détenu à 26% par Dassault Aviation, Thales commence aussi à profiter de la manne, avec une envolée de 19% de ses nouvelles commandes, et même de 51% dans les marchés émergents.

Bloc "A lire aussi"

Le modèle dual combinant activités civiles et militaires en place dans les deux groupes démontre la preuve de sa robustesse en atténuant les effets de cycle sur les deux marchés. Grâce au succès du Rafale, Dassault Aviation a pu limiter le trou d’air connu dans les avions d’affaires Falcon. De même pour Thales, dont l’activité de signalisation ferroviaire continue de souffrir alors que le spatial ralentit.

Fait très attendu et promis par ses dirigeants, le retour à la croissance interne de l’électronicien au premier semestre a été salué, le 24 juillet dernier, par un bond de 7,5%

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant