Dassault : "Ce que j'ai fait à Corbeil, c'est tout de même formidable"

le
0
Serge Dassault, bientôt 89 ans, va être placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur l'achat de voix à Corbeil-Essonnes.
Serge Dassault, bientôt 89 ans, va être placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur l'achat de voix à Corbeil-Essonnes.

"Le Sénat vient de lever mon immunité, c'est exactement ce que j'ai demandé !" s'exclame sur son site internet Serge Dassault, le sénateur de Corbeil-Essonnes, qui avait pris les devants lundi en demandant lui-même cette levée, dans le cadre de l'enquête sur des achats présumés de voix à Corbeil-Essonnes. Même si, selon nos informations, il y a été contraint et forcé par l'intransigeance de Jean-Pierre Bel qui a modifié le scrutin pour les demandes de levée d'immunité. Le 8 janvier dernier, les sénateurs avaient en effet voté à bulletin secret contre la levée, provoquant un tollé. Mercredi, les 12 membres de droite du bureau n'ont pas pris part au vote et les 14 membres de gauche ont voté à main levée. La levée de l'immunité parlementaire de Serge Dassault va permettre aux magistrats du pôle financier de Paris, Serge Tournaire et Guillaume Daïeff, de placer le sénateur en garde à vue afin de l'interroger dans le cadre de l'enquête ouverte depuis mars pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux. "Je suis très content, je vais enfin pouvoir dire la vérité au juge, dire ce que je n'ai pas fait concernant les mensonges et tout ce qui est raconté contre moi, qui est complètement faux et qui veut salir ma réputation", poursuit le sénateur. "J'ai toujours travaillé dans le sens de la France" "J'ai 88 ans, et bientôt 89, et j'ai toujours travaillé dans le sens de la France, se justifie Dassault....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant