Dassault Aviation réduit le dividende 2011

le
1
DASSAULT AVIATION PRUDENT POUR 2012
DASSAULT AVIATION PRUDENT POUR 2012

PARIS (Reuters) - Dassault Aviation a dit jeudi tabler pour 2012 sur un chiffre d'affaires comparable à celui de 2011, affichant sa prudence malgré le début de reprise constatée sur le marché des avions d'affaires.

L'avionneur compte livrer 65 avions d'affaires Falcon en 2012, contre 63 en 2011 et 95 en 2010, et vise 11 livraisons d'avions de combat Rafale cette année comme lors de l'exercice précédent, conformément au plan de marche conclu avec l'armée française.

"Une reprise du marché de l'aviation d'affaires est amorcée mais son évolution est encore incertaine pour 2012", indique le groupe dans un communiqué.

Le groupe a subi en 2011 un recul de 29% de son bénéfice net hors Thales, à 282 millions d'euros, tandis que sa marge nette s'est établie à 8,5%, également hors Thales.

Dassault Aviation avait publié fin février un chiffre d'affaires en baisse de 21% à 3,305 milliards d'euros pour 2011.

L'avionneur, dont l'actionnaire majoritaire est le groupe industriel Marcel Dassault avec 50,55% du capital, prévoit de verser un dividende de 8,50 euros par action au titre de 2011 contre 10,70 euros par action pour 2010.

Les prises de commandes ont été de 36 Falcon en 2011 contre un solde négatif de 9 en 2010.

Pour 2012, Dassault Aviation rappelle que "concernant les avions militaires, il existe des opportunités déterminantes pour le groupe relatives au Rafale à l'export et aux drones".

L'Inde a annoncé fin janvier l'ouverture de négociations exclusives en vue de l'achat de 126 Rafale, un contrat évalué à quelque 11 milliards d'euros, ce qui a réactivé l'intérêt du Brésil pour cet appareil.

Parallèlement, la perspective d'une commande de 60 unités de la part des Emirats arabes unis a récemment refait surface, avec par ricochet un éventuel intérêt du Qatar et du Koweït voisins. La Suisse pourrait de son côté s'intéresser à nouveau au Rafale, après avoir dans un premier temps jeté son dévolu sur des Gripen de Saab.

L'action Dassault Aviation, dont le flottant ne représente que 3% du capital, gagnait 0,56% à 714 euros en matinée à la Bourse de Paris, dans un marché en baisse de plus de 1% (-1,34% pour le CAC 40 et -1,28% pour le SBF 120).

Cyril Altmeyer et Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tttt9 le jeudi 22 mar 2012 à 12:34

    ok