Dassault Aviation maintient ses objectifs

le
0
Le constructeur a bon espoir de signer le contrat de livraison de 126 Rafale à l'Inde d'ici à la fin de l'année.

Un marché de l'aviation d'affaires à la reprise hésitante et inégale dans le monde et un marché de l'aviation de combat en attente de la future loi de programmation militaire (2014-2019) en France et porté par plusieurs prospects à l'exportation. «Nous sommes dans une période qui conjugue espoirs et incertitudes», a résumé jeudi Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation*, en présentant les résultats du 1er semestre 2013.

Ceux-ci sont marqués par un recul du bénéfice opérationnel consolidé à 187 millions d'euros (244 millions au 1er semestre 2012) à partir d'un chiffre d'affaires de 1,82 milliard (- 5 %). La marge opérationnelle s'érode à 10,3 % (12,7 %). Cela, en raison de la montée des frais de R & D autofinancés, notamment pour le SMS, le nouveau jet d'affaires qui devrait être dévoilé lors du salon de Las Vegas cet automne. Malgré ce rec...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant