Dassault Aviation : Communiqué Financier Résultats du 1er semestre 2016

le
0

RÉSULTATS SEMESTRIELS DU GROUPE DASSAULT AVIATION

  1er semestre 2016 1er semestre 2015
Prises de commandes 1 378 millions d'euros

 

22 FALCON
11 annulations de FALCON 5X

 
4 331 millions d'euros

 

25 FALCON
20 annulations FALCON NetJets
24 RAFALE Égypte
Chiffre d'affaires 1 662 millions d'euros

 

15 FALCON
4 RAFALE France
3 RAFALE Égypte
1 675 millions d'euros

 

18 FALCON
1 RAFALE France

 
     
  Au 30 juin 2016 Au 31 décembre 2015
Carnet de commandes 13 931 millions d'euros

 

87 FALCON
34 RAFALE France
42 RAFALE Export
14 175 millions d'euros

 

91 FALCON
38 RAFALE France
45 RAFALE Export
     
  1er semestre 2016 1er semestre 2015
Résultat Net ajusté (*) 185 millions d'euros
21,4 €/action
179 millions d'euros
20,1 €/action
Marge nette ajustée (*) 11,1% du chiffre d'affaires 10,7% du chiffre d'affaires

(*) Cf. tableau de passage du résultat consolidé au résultat ajusté en annexe.

N.B. : DASSAULT AVIATION comptabilise l'intégralité des contrats RAFALE Export (y compris les parts THALES et SNECMA), alors que pour les marchés français n'est enregistrée que la part DASSAULT AVIATION.

Saint-Cloud, le 21 juillet 2016 - Le Conseil d'Administration, réuni ce jour sous la présidence de Monsieur Éric TRAPPIER, a arrêté les comptes du 1er semestre 2016. Ces comptes consolidés ont fait l'objet d'un examen limité par les Commissaires aux Comptes qui ont formulé une conclusion sans réserve.

Le 1er semestre 2016 a été notamment marqué par :

Prises de commandes

Les prises de commandes consolidées du 1er semestre 2016 sont de 1 378 millions d'euros contre 4 331 millions d'euros au 1er semestre 2015 qui avait été marqué par la commande de 24 RAFALE par l'Égypte.
La part export est de 64%, contre 95% au 1er semestre 2015.

Programmes FALCON

Le montant des prises de commandes consolidées FALCON est de 778 millions d'euros contre 610 millions d'euros au 1er semestre 2015.
Au cours du 1er semestre 2016, nous avons, en particulier, enregistré 22 commandes de FALCON et 11 annulations de FALCON 5X, conséquences du retard de SAFRAN AIRCRAFT ENGINES sur le moteur SilverCrest. Les prises de commandes étaient de 25 FALCON au 1er semestre 2015 et 20 FALCON NetJets avaient été annulés.

Programmes DÉFENSE

Les prises de commandes DÉFENSE s'élèvent à 600 millions d'euros au 1er semestre 2016 contre 3 721 millions d'euros au 1er semestre 2015.
La baisse des prises de commandes DÉFENSE Export (146 millions d'euros au 1er semestre 2016 contre 3 524 millions d'euros au 1er semestre 2015) s'explique principalement par la commande, au 1er semestre 2015, des 24 RAFALE Égypte.
La hausse des prises DÉFENSE France (454 millions d'euros au 1er semestre 2016 contre 197 millions d'euros au 1er semestre 2015) est liée, en particulier, au marché de rénovation du MIRAGE 2000D.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre 2016 est de 1 662 millions d'euros contre 1 675 millions d'euros au 1er semestre 2015. 81% du chiffre d'affaires a été réalisé à l'export.

Programmes FALCON

Le chiffre d'affaires FALCON du 1er semestre 2016 s'élève à 853 millions d'euros contre 919 millions d'euros au 1er semestre 2015.
15 avions neufs ont été livrés au 1er semestre 2016 contre 18 au 1er semestre 2015.
Le chiffre d'affaires FALCON représente 51% du chiffre d'affaires consolidé au 1er semestre 2016.

Programmes DÉFENSE

Le chiffre d'affaires DÉFENSE s'élève à 809 millions d'euros contre 756 millions d'euros au 1er semestre 2015 (incluant la livraison des travaux de modernisation des MIRAGE 2000 indiens).
4 RAFALE ont été livrés à la France et 3 RAFALE à l'Égypte au cours du 1er semestre 2016, contre 1 RAFALE à la France au 1er semestre 2015.

xxxx

Le « book to bill » (ratio prise de commandes / chiffre d'affaires) est de 0,83.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes consolidé au 30 juin 2016 est de  13 931 millions d'euros contre 14 175 millions d'euros au 31 décembre 2015, dont :

  • 87 FALCON (91 à fin 2015),
  • 34 RAFALE France (38 à fin 2015),
  • 42 RAFALE Export (45 à fin 2015).

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel consolidé du 1er semestre 2016 est de 125 millions d'euros contre 144 millions d'euros au 1er semestre 2015.
Le taux de marge opérationnelle s'établit à 7,5% contre 8,6% au 1er semestre 2015.

La baisse est liée à :

  • la pression concurrentielle sur les prix de vente FALCON qui s'est renforcée entre les deux semestres,
  • l'impact défavorable de la conversion en euro des postes en dollar du bilan au 1er semestre 2016 (1,11 $/€ au 30 juin 2016 contre 1,09 $/€ au 31 décembre 2015) alors qu'il était favorable au 1er semestre 2015 (1,12 $/€ au 30 juin 2015 contre 1,21 $/€ au 31 décembre 2014). La variation de cette conversion impacte le compte de résultat, sans être représentative de la performance économique de la période,
  • compensés partiellement par la baisse du poids de la R&D autofinancée.

Résultat financier ajusté

Le résultat financier ajusté du 1er semestre 2016 est de 17 millions d'euros, du même ordre que celui du 1er semestre 2015 (16 millions d'euros).

Apport Thales

L'apport du résultat ajusté de THALES, avant amortissement du Purchase Price Allocation, est de 89 millions d'euros au 1er semestre 2016 contre 72 millions d'euros au 1er semestre 2015.

Résultat net ajusté

Le résultat net ajusté du 1er semestre 2016 s'élève à 185 millions d'euros contre 179 millions d'euros au 1er semestre 2015. La marge nette ajustée est de 11,1% au 1er semestre 2016 contre 10,7% au 1er semestre 2015.

NB : le résultat net IFRS du 1er semestre 2016 est un bénéfice de 238 millions d'euros contre une perte de 132 millions d'euros au 1er semestre 2015. Pour mémoire, la perte du 1er semestre 2015 était intégralement liée à la variation de la valeur de marché des instruments de change non éligibles à la comptabilité de couverture : +69 millions d'euros au 1er semestre 2016 et -280 millions d'euros au 1er semestre 2015. Ces instruments servent à couvrir des flux commerciaux, DASSAULT AVIATION neutralise cette variation considérant que le résultat de couverture doit impacter le résultat lors de l'échéance des flux commerciaux.

Bilan

Le total des capitaux propres s'établit à  3 254  millions d'euros au 30 juin 2016 contre  3 771 millions d'euros au 31 décembre 2015, soit une diminution de 517 millions d'euros.

Cette diminution s'explique essentiellement par l'achat de 502 282 actions propres pour un montant de 477 millions d'euros (pour mémoire au 30 juin 2016, le Groupe détient 912 253 de ses propres actions, inscrites en diminution des capitaux propres pour un montant de 879 millions d'euros),

Les emprunts et dettes financières s'établissent à 1 192 millions d'euros au 30 juin 2016 contre 1 210 millions d'euros au 31 décembre 2015. Ils comprennent :

  • les emprunts souscrits en 2014 et 2015 auprès d'établissements de crédit pour un montant total de 1 000 millions d'euros. À noter, que dans le cadre du rachat d'actions, la Société n'a contracté aucun nouvel emprunt auprès d'établissement de crédit au 1er semestre 2016,
  • la participation des salariés en compte courant bloqué.

         
Au 30 juin 2016, les stocks et en-cours ont augmenté de 546 millions d'euros. Ils s'élèvent ainsi à 3 974 millions d'euros au 30 juin 2016 contre  3 428 millions d'euros au 31 décembre 2015. Cette augmentation s'explique par l'augmentation des en-cours FALCON liée au niveau des livraisons du semestre.

Les avances et acomptes reçus sur commandes nets des avances et acomptes versés augmentent de 660 millions d'euros au 30 juin 2016 en raison essentiellement d'acomptes RAFALE Export.

La valeur de marché des instruments financiers dérivés est de -380 millions d'euros au 30 juin 2016 contre -506 millions d'euros au 31 décembre 2015. La variation positive résultante de +126 millions d'euros s'explique principalement par l'évolution de la parité $/€ au 30 juin 2016 (1,11 $/€ contre 1,09 $/€ au 31 décembre 2015).

Trésorerie

Le Groupe utilise un indicateur propre appelé « Trésorerie Disponible » qui reflète le montant des liquidités totales dont dispose le Groupe, déduction faite des dettes financières. Il reprend les postes du bilan suivants :

  • trésorerie et équivalents de trésorerie,
  • valeurs mobilières de placement disponibles à la vente (à leur valeur de marché),
  • dettes financières.

La Trésorerie Disponible consolidée s'élève à 2 432 millions d'euros au 30 juin 2016 contre 2 885 millions d'euros au 31 décembre 2015, en baisse de 453 millions d'euros.

Cette baisse s'explique principalement par :

  • le rachat d'actions propres pour 477 millions d'euros,
  • l'augmentation des stocks et en-cours de 546 millions d'euros,
     

compensés partiellement par :

  • l'augmentation de 660 millions d'euros des acomptes versés nets des avances et acomptes reçus.

Le Groupe n'a pas de risque significatif sur ses valeurs mobilières de placement. Le portefeuille de valeurs mobilières de placement du Groupe est essentiellement constitué de valeurs mobilières de placement monétaires et de placements garantis.

Actionnariat

Dans le cadre d'une opération de désengagement d'Airbus Group du capital de Dassault Aviation, cette Société a, le 10 juin 2016 :

  • cédé 1 327 466 actions DASSAULT AVIATION via un placement privé, au prix de 950 euros par action à des investisseurs institutionnels (825 184 actions, soit 9,05% du capital) et à DASSAULT AVIATION (502 282 actions, soit 5,51% du capital),
  • émis des obligations échangeables en 825 184 actions DASSAULT AVIATION, soit 9,05% du capital.

Après cette opération et en cas d'échange des obligations ou d'exercice de son option de remboursement en action, AIRBUS GROUP ne détiendra plus aucune action Dassault Aviation ni aucun droit de vote.

Le Conseil d'Administration du 3 juin 2016 a décidé d'affecter à l'annulation, sous la condition de leur acquisition, les 502 282 actions. En raison des annulations effectuées depuis le 22 décembre 2014, l'annulation de ces actions et des 369 471 actions précédemment affectées à l'annulation, décidée par le Conseil d'Administration du 3 juin 2016, ne pourra intervenir qu'à dater du 23 décembre 2016.

Au 30 juin 2016, l'actionnariat de DASSAULT AVIATION est le suivant :

Actionnaires Nombre d'actions % Droits de vote exerçables %
GIMD 5 118 240 56,1 10 236 480 73,2
Flottant 2 266 861 24,9 2 270 395 16,2
DASSAULT AVIATION 912 253 10,0  - -
AIRBUS GROUP SAS 825 184 9,0 1 485 331 10,6
TOTAL 9 122 538 100,0 13 992 206 100,0

À noter qu'en application de la législation, les actions inscrites en compte nominatif depuis plus de deux ans bénéficient d'un droit de vote double depuis le 3 avril 2016.

Activités du Groupe

Le 1er semestre 2016 a été marqué par :

Programmes FALCON

  • la livraison de 15 FALCON,
  • la prise de commandes de 22 FALCON,
  • l'annonce par SAFRAN AIRCRAFT ENGINES de son calendrier de rattrapage du développement du moteur SilverCrest conduisant à la définition du nouveau calendrier du programme FALCON 5X, entrainant un report des premières livraisons clients de fin 2017 à début 2020,
  • 11 annulations de commandes de FALCON 5X conséquences du retard de SAFRAN AIRCRAFT ENGINES sur le moteur SilverCrest,
  • une campagne de vols intensive du FALCON 8X, au travers de 46 destinations, afin de démontrer la fiabilité et les performances techniques de l'appareil ainsi que sa capacité à être opéré dans des environnements difficiles, son confort et sa connectivité,
  • les premières présentations du FALCON 8X aménagé aux salons de Shanghaï et de Genève,
  • la certification par l'EASA et la FAA du FALCON 8X conformément au calendrier annoncé lors du lancement du programme en mai 2014,
  • la vente d'un 3ème FALCON 2000LXS de SURveillance MARitime aux garde-côtes japonais.

Programmes DÉFENSE

  • la livraison de 4 RAFALE à la France, ce qui amène le total des RAFALE livrés à la France à 146 sur 180 commandés,
  • la livraison de 3 RAFALE à l'Égypte, portant à 6 le nombre d'avions livrés, l'assistance au client pour le soutien de ses avions et la livraison de moyens de soutien et de formation,
  • la livraison du 6ème RAFALE Marine rétrofité du standard F1 à F3,
  • la poursuite des travaux de développement du standard F3-R, avec notamment le 3ème tir guidé du missile METEOR,
  • l'obtention de l'agrément par la Direction Générale de l'Armement (DGA) de la Reconnaissance d'Aptitude à la Production (RAP). Cet agrément reconnait la capacité de notre Société à produire et mettre en vol les avions RAFALE export. Auparavant, cette activité était réalisée sous la surveillance directe de la DGA,
  • la poursuite des négociations avec les autorités indiennes, pour la commande de 36 RAFALE, suite à l'accord intergouvernemental entre la France et l'Inde signé le 25 janvier 2016,
  • la poursuite d'actions de promotion et de prospection dans d'autres pays.

Concernant les autres programmes :

  • la notification par la DGA du marché de rénovation du MIRAGE 2000D,
  • la poursuite des travaux de rénovation du système de combat de l'ATLANTIQUE 2,
  • en Inde, la poursuite du soutien à HAL (Hindustan Aeronautics Ltd.) dans le développement du standard final du MIRAGE 2000 indien ainsi que dans les chantiers de sa responsabilité.

Concernant les drones de combat UCAS (Unmanned Combat Air System) :

  • le lancement par la DGA d'une nouvelle campagne d'essais en vol de démonstration de furtivité du nEUROn. Cette campagne comprend en particulier des essais à la mer avec le porte-avions Charles de Gaulle et de nouvelles mesures de furtivité dans la chambre anéchoïde Solange de la DGA,
  • la poursuite, pour le compte des gouvernements français et britannique, dans le cadre du traité de Lancaster House, de la phase de faisabilité destinée à préparer un programme de démonstration de la composante « avion de combat non habité » pour un Système de Combat Aérien Futur (SCAF/FCAS). Cette phase, d'une durée de 24 mois, associe DASSAULT AVIATION et BAE SYSTEMS comme chefs de file d'une organisation industrielle comprenant également SAFRAN, ROLLS-ROYCE, THALES et LEONARDO-FINMECCANICA,
  • l'annonce, dans le cadre du sommet franco-britannique d'Amiens du 3 mars 2016, de la volonté commune de la France et du Royaume-Uni de lancer une nouvelle phase en 2017 avec le développement « échelle 1 » d'un démonstrateur opérationnel d'UCAS (Unmanned Combat Air System).

Concernant le MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) il convient de noter la négociation du marché en vue d'une phase de définition d'un programme européen avec l'OCCAR (Organisation Conjointe de Coopération en matière d'ARmement), en liaison avec les ministères de la Défense français, allemand, italien et espagnol. Cette négociation est effectuée en partenariat avec AIRBUS DEFENCE AND SPACE et LEONARDO-FINMECCANICA.

Concernant les programmes ESPACE, le 1er semestre 2016 a été marqué par la réalisation d'un démonstrateur système en pyrotechnie numérique, qui s'est concrétisée par les premières démonstrations d'intégration et de fonctionnement en initiation d'équipements complets.

Après-vente :

Concernant l'après-vente FALCON, au 1er semestre 2016, nous avons :

  • continué l'extension de notre réseau d'après-vente FALCON, avec l'agrément de 2 nouvelles stations-service en Finlande et en France,
  • intensifié nos efforts de communication avec les clients par l'organisation de 9 séminaires « Maintenance and Operations »,
  • développé et expérimenté un outil et une méthode d'entraînement de mécaniciens dans un environnement 3D de réalité virtuelle.

Concernant l'après-vente militaire, nous avons :

  • poursuivi le soutien aux forces françaises, notamment dans leurs engagements dans les opérations extérieures,
  • été notifiés d'un contrat de 2 ans de MCO (Maintien en Conditions Opérationnelles) pour l'ATLANTIQUE 2, et d'une prolongation d'un an du contrat de MCO MIRAGE CARE français,
  • poursuivi notre assistance aux MIRAGE 2000 à l'export,
  • commencé les Grandes Visites MIRAGE 2000 Qatar chez le client,
  • débuté les Grandes Visites ALPHAJET Qatar.

Perspectives 2016

En mars 2016, le Groupe prévoyait de livrer 9 RAFALE (6 France et 3 Égypte) et 60 FALCON.

Notre prévision de livraisons en 2016 de 9 RAFALE (6 France et 3 Égypte) est maintenue. La faiblesse actuelle du marché de l'aviation d'affaires, nous conduit à réduire notre prévision de livraisons pour 2016 de 60 à 50 FALCON.

Le chiffre d'affaires 2016 devrait être inférieur à celui de 2015, compte tenu, en particulier, de l'impact de la modernisation des MIRAGE 2000 Indiens en 2015.

Conclusion

Le 1er semestre 2016 a été, comme l'année 2015, marqué par un environnement géopolitique et économique instable. Les pays émergents continuent de faire face à des difficultés économiques ; les États-Unis, en période électorale, attendent la confirmation d'une croissance certaine et durable ; le Royaume-Uni en votant pour une sortie de l'Union Européenne a créé une instabilité pour toute l'Europe, alors même que cette dernière peine à sortir de la crise.

Dans ce contexte, l'aviation d'affaires est confrontée à la faiblesse de la demande et le marché des avions d'occasion demeure difficile. Nos concurrents nous livrent une compétition intense et poursuivent leur pression sur les prix. Nos ventes FALCON sont décevantes et le nombre de livraisons en est une conséquence directe. Nous sommes contraints de réduire notre prévision de livraisons pour 2016 de 60 à 50 FALCON.

Dans le domaine militaire, les fondations du futur ont été posées afin d'assurer et préparer l'avenir de l'aviation de combat et de maintenir des compétences industrielles essentielles.

DASSAULT AVIATION a une nouvelle fois démontré, au cours de ce semestre, sa capacité unique à être un acteur dual majeur de l'aviation d'affaires et de l'aviation militaire par :

  • la certification par l'EASA et la FAA du FALCON 8X. Le développement du FALCON 8X est en ligne avec nos attentes et nous nous félicitons du respect du calendrier initial et des performances de l'avion. Les premières livraisons sont prévues au 4ème trimestre 2016,
  • la présentation en vol, lors du meeting organisé par l'armée de l'Air à Istres, en juin dernier, du démonstrateur européen de drone de combat nEUROn. C'est la première fois dans l'histoire de l'aéronautique mondiale qu'un appareil furtif contrôlé depuis le sol évolue en public. Après le décollage, le nEUROn a été rejoint par un RAFALE et un FALCON 8X, formant ainsi une patrouille s'inscrivant dans la célébration du centenaire de notre Groupe qui conçoit, produit et soutient des appareils civils et militaires depuis 1916.

Cette excellence technologique est nécessaire pour affronter un environnement économique conjoncturellement difficile. Elle doit s'accompagner de flexibilité et de réactivité. Ainsi, au 1er semestre, nous avons réagi à la pression concurrentielle notamment en :

  • regroupant l'ensemble de l'activité d'aménagement intérieur de nos FALCON dans notre établissement spécialisé à Little Rock - Arkansas,
  • prouvant notre capacité à adapter rapidement et sensiblement notre effort de Recherche et Développement autofinancés afin de faire face au gel du programme FALCON 5X.

Notre stratégie porte sur les axes suivants :

  • vendre le RAFALE à l'Inde et poursuivre les efforts vers nos autres prospects,
  • vendre nos FALCON dans toute la gamme car, au-delà de la problématique de compétitivité, nous croyons au marché de l'aviation d'affaires,
  • assurer le développement du FALCON 5X et préparer, malgré le contexte difficile, le lancement d'un nouveau programme FALCON,
  • obtenir que la France se positionne plus précisément (préparation de la Loi de Programmation Militaire 2020 - 2025) sur l'avenir du RAFALE et des Drones,
  • être à la pointe de la technologie y compris la maitrise du vol suborbital et rester un acteur de pointe de la pyrotechnie.

Pour soutenir la mise en oeuvre de notre stratégie, nous menons une réflexion sur une transformation progressive dans les domaines suivants :

  • culture Société, qualité et organisation,
  • outils numériques, process et innovation,
  • pilotage des programmes,
  • rationalisation de l'outil industriel, spécialisation par site en fonction des filières stratégiques.
    Nous avons déjà pris des mesures dans ce sens comme le regroupement de l'activité d'aménagement intérieur des FALCON (auparavant réalisée partiellement à Mérignac et Little-Rock), dans notre site spécialisé de Little-Rock (avantage zone $), le regroupement des filières de pièces usinées à Seclin.

2016 marque le centenaire de notre Société. Fiers de cet héritage, et conscients de la responsabilité qu'il nous confère, nous restons confiants plus que jamais dans notre capacité à innover et à apporter aux clients les produits répondant à leurs besoins.

Toutes les informations relatives à la publication de nos résultats sont disponibles sur notre site internet www.dassault-aviation.com.

Contacts :
Stéphane Fort
Communication Corporate
Tel. : + 33 (0)1 47 11 86 90                                           

Armelle Gary
Relations Investisseurs
Tel. : + 33 (0)1 47 11 84 24


Annexe :  tableau de passage du résultat consolidé au résultat ajusté

L'incidence au 1er semestre 2016 des ajustements sur les agrégats du Compte de Résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d'euros) 1er semestre 2016
Données consolidées
Amortissement du PPA de THALES (1) Passage du résultat net au résultat ajusté de THALES Instruments dérivés de change (2) 1er semestre 2016
Données ajustées
Chiffre d'affaires 1 662 352       1 662 352
Résultat opérationnel 125 278       125 278
Résultat financier 122 632     -105 407 17 225
Quote-part dans les résultats nets des sociétés mises en équivalence 75 498 19 927 -4 185   91 240
Impôts sur les résultats -85 054     36 292 -48 762
Résultat net 238 354 19 927 -4 185 -69 115 184 981
 

L'incidence au 1er semestre 2015 des ajustements sur les agrégats du Compte de Résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d'euros) 1er semestre 2015
Données consolidées
Amortissement du PPA de THALES (1) Passage du résultat net au résultat ajusté de THALES Instruments dérivés de change (2) 1er  semestre 2015
Données ajustées
Chiffre d'affaires 1 675 329       1 675 329
Résultat opérationnel 143 820       143 820
Résultat financier -410 300     426 723 16 423
Quote-part dans les résultats nets des sociétés mises en équivalence 42 103 20 183 11 883   74 169
Impôts sur les résultats 91 952     -146 921 -54 969
Résultat net -132 425 20 183 11 883 279 802 179 443
 

(1) neutralisation de l'amortissement de l'allocation du prix d'acquisition (PPA) de THALES, net d'impôts.
(2) neutralisation de la variation de juste valeur, nette d'impôts, des instruments de couverture de change non éligibles à la comptabilité de couverture au sens de la norme IAS 39 « Instruments financiers ».
Communiqué Financier Résultats du 1er semestre 2016
This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.Source: Dassault Aviation via Globenewswire
HUG#2029960

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant