Darty va changer de patron pour tenter de rassurer

le
0

par Karen Rebelo

(Reuters) - Darty Plc, numéro trois européen de la distribution d'électroménager et d'électronique, a annoncé jeudi le prochain départ de son directeur général, Thierry Falque-Pierrotin, alors qu'il cherche à rassurer ses actionnaires sur sa détermination à enrayer la baisse de ses ventes et de son cours de Bourse.

Le groupe avait été critiqué le mois dernier après avoir reconnu que l'attribution de stock-options à Thierry Falque-Pierrotin en 2009 n'était liée à aucun critère de performance, contrairement à ce qu'il avait déclaré auparavant.

Le changement de directeur général pourrait donc apaiser certains actionnaires mécontents, à commencer par le fonds activiste Knight Vinke, qui a critiqué l'incapacité de l'équipe dirigeante à relancer les ventes et le cours.

Thierry Falque-Pierrotin, venu de PPR en 2009, a notamment piloté la cession de l'enseigne britannique déficitaire Comet et le changement de nom du groupe, qui s'appelait auparavant Kesa Electricals. Mais l'action Darty a perdu 58% de sa valeur depuis un an.

Le groupe a précisé avoir engagé la recherche d'un nouveau directeur général, ajoutant poursuivre parallèlement, sous l'autorité du président du conseil d'administration, Alan Parker, la revue stratégique qui doit lui permettre de dégager 20 millions de livres (16 millions d'euros) d'économies annuelles et de réduire les pertes de certaines activités.

Alan Parker n'a pas exclu, au cours d'une conférence téléphonique, de vendre les filiales italienne et espagnole, sans plus de précision.

"Nous continuons de penser qu'ils devraient sortir du marché italien, qui est à l'origine de 20% de la baisse du BPA et où la situation semble particulièrement tendue", a commenté Matthew McEachran, analyste de Singer Capital, dans une note.

"Le changement de DG d'aujourd'hui pourrait permettre des changements de stratégie tels que celui-là", a-t-il ajouté.

Des analystes évoquent aussi les craintes liées aux projets de réformes du nouveau gouvernement français en matière de fiscalité et de réglementation du travail.

"Avec la détérioration des perspectives du marché français, stratégique pour Darty, nous nous attendons à des pressions supplémentaires sur les profits", explique Philip Dogan, analyste de Panmure Gordon.

Darty, qui a aussi publié jeudi ses ventes trimestrielles, a précisé que celles-ci avaient stagné à périmètre comparable sur la période mai-juillet, premier trimestre de son exercice fiscal, et que la conjoncture restait difficile sur l'ensemble de ses marchés.

A la Bourse de Londres, l'action Darty perdait 3,15% en début d'après-midi à 53,75 pence.

Karen Rebelo, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant