Darty dopé par la coupe du monde, plombé par Mistergooddeal

le
0

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Darty a surperformé son marché au premier trimestre de son exercice décalé grâce à l'effet de la coupe du monde sur ses ventes de téléviseurs, mais a averti que les contre-performances de sa filiale internet Mistergooddeal allaient peser sur ses comptes.

Le distributeur d'électroménager et d'électronique grand public a annoncé jeudi avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 5,9% au cours du trimestre allant de mai à juillet 2014, signant une progression de 1,7% à surfaces comparables.

En France, son principal marché qui pèse pour plus de 70% de son chiffre d'affaires, sa croissance a atteint 7,1% et 2,0% à surfaces égales, faisant mieux que le marché dont la progression a été limitée à 0,7%.

Mais sur internet, les fortes pressions sur les prix ont pesé sur Mistergooddeal, racheté en décembre 2013 et dont les ventes sont inférieures aux prévisions.

Cette contre-performance, alliée à une intégration moins rapide que prévu, se solderont par une perte d'exploitation annuelle d'environ 5,0 millions d'euros, supérieure à celle qui avait été anticipée.

"Les synergies se mettent en place et au niveau des systèmes, elles le seront à partir de mars", a déclaré à Reuters Régis Schultz, directeur général du groupe, ajoutant que le contexte de marché était "très tendu pour les pure players internet, avec des prix très agressifs".

Avec cette acquisition, Darty entend accélérer son développement dans les produits d'entrée de gamme sur internet, comme chez Castorama (groupe Kingfisher) ou Bricorama.

"Les résultats sont globalement en ligne avec les attentes, sauf pour Mistergooddeal", commentent les analystes de Citi, pour qui les contre-performances du site devraient entraîner une révision en baisse d'environ 8% du consensus sur le résultat annuel avant impôts du groupe.

A la Bourse de Londres, le marché sanctionne cette annonce, le titre chutant de 6,5% à 78,75 pence en milieu de matinée.

Le groupe, qui ne fait aucune prévision pour l'année, estime être armé pour avoir "une bonne position concurrentielle dans les mois à venir".

"Les tendances se dégradent sur le marché. Il y a un problème de confiance énorme qui se traduit par un taux d'épargne record", a noté Régis Schultz, pour qui le marché français de l'électronique grand public et de l'électroménager devrait aggraver son recul à 2% ou 3% cette année, au lieu des 2% attendus il y a quelques mois.

Au premier trimestre de son exercice, Darty a profité à plein de l'effet coupe du monde sur ses ventes de téléviseurs, tandis que celles des produits "blancs" sont restées stables, les mauvaises conditions météo ayant pesé sur les ventes de climatiseurs ou de réfrigérateurs.

Le chiffre d'affaires multimédia a baissé, les ventes des tablettes numériques souffrant d'un taux d'équipement déjà élevé, tandis que la baisse s'est poursuivie pour les appareils photo numériques.

(Avec Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant