Darknet : « On trouve de tout, cannabis, cocaïne, armes à feu »

le , mis à jour à 09:49
0
Darknet : « On trouve de tout, cannabis, cocaïne, armes à feu »
Darknet : « On trouve de tout, cannabis, cocaïne, armes à feu »

Daniel Smith est un « white hat », un pirate informatique qui met ses connaissances au service du bien. Cet Américain connaît le Darknet comme sa poche et le parcourt régulièrement pour le compte de la société de cybersécurité Radware pour permettre d'anticiper les nouvelles formes d'attaques. Nous avons pu assister à l'une des « visites guidées » qu'il organise régulièrement pour sensibiliser les internautes aux dangers de ce Web parallèle.

 

« French Freedom Zone, une boutique de trafics »

Comme la plupart de ceux qui souhaitent s'aventurer sur le Darknet, Daniel Smith utilise Tor, un logiciel de navigation comme Chrome ou Internet Explorer, mais qui sert de passerelle pour surfer sur les sites du Web caché, ceux dont l'adresse se termine toujours par «.onion » et non par «.fr » ou «.com ».

 

Pas de perte de temps, Daniel entre directement dans le vif du sujet avec le site français French Freedom Zone. Son nom fait penser à une sorte de groupe militant pour la liberté, mais on se rend rapidement compte, en lisant les intitulés de son « marché », qu'il s'agit avant tout de business. Les intitulés des différents rayons de sa boutique sont sans équivoque : Market pour la drogue, Carding pour acheter des numéros de cartes de crédit ou encore Logs pour se procurer des identifiants et mots de passe piratés.

 

« Vous voulez du cannabis ? demande avec un brin d'ironie Daniel. Pas de problème... » Le hackeur bascule vers le site Grams, qu'il semble bien mieux maîtriser, langue anglaise oblige. « Vous voyez, je peux commander de l'herbe canadienne auprès du vendeur TS420 pour 4,11 € le gramme. » Il suffit de cliquer pour lancer la commande et d'attendre la livraison, par voie postale, qui sera aux risques et périls de l'acheteur car les douanes françaises peuvent facilement intercepter le colis à son arrivée à l'aéroport de Roissy par exemple.

 

Alphabay Market, leBonCoin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant