Dans une prison normande, sept détenus se partagent 21 m2

le
0
La maison d'arrêt de Coutances a transformé ses cellules en dortoirs...
La maison d'arrêt de Coutances a transformé ses cellules en dortoirs...

Alors que le ministre de la Justice préconise une fois de plus l'encellulement individuel en prison, la petite maison d'arrêt de Coutances (Manche) reste une exception sur la carte pénitentiaire. Construite en 1821, cette prison comporte neuf grandes cellules avec plusieurs lits. « L'hébergement en dortoirs reste la particularité de cet établissement », souligne sobrement le site internet du ministère de la Justice. Des lits superposés supplémentaires ? parfois à trois étages ? ont porté la capacité d'accueil à 71 places. En juin 2015, la prison abritait 86 détenus et 94 en mai 2011. Conçue théoriquement pour cinq prisonniers, l'une des neuf cellules compte 12 lits superposés, une table pour huit, une douche, un WC. Le tout dans 28 mètres carrés...

Incarcérés à Coutances, plusieurs détenus ont attaqué l'État devant le tribunal administratif de Caen (Calvados) pour « conditions de détention attentatoires à la dignité humaine ». En l'occurrence, le non-respect d'un espace minimum de 3 mètres carrés par détenu, préconisé par la Cour européenne des droits de l'homme.

Sur ce sujet, lire : « Prisons : une politique qui va dans le mur ».

Incarcéré du 28 novembre 2014 au 28 juillet 2015, un détenu a cohabité pendant 13 jours avec six compagnons dans la cellule EQUH02 de 20,85 m2. Soit 2,97 m2 (mobilier inclus) par occupant. Même cohabitation à sept...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant