Dans un salon digne de James Bond, les forces spéciales font leur "marché"

le
0
Dans un salon digne de James Bond, les forces spéciales font leur "marché"
Dans un salon digne de James Bond, les forces spéciales font leur "marché"

Buggies volants, drones, tissus intelligents: les forces spéciales, nouvelle priorité des armées françaises, font leur "marché" pendant trois jours dans un salon digne de James Bond, avec une obsession: gagner en légèreté et en furtivité."Elles sont désormais un élément clé, et reconnu comme tel, de notre stratégie militaire", notamment dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en inaugurant mardi la deuxième édition du SOFINS à Martignas près de Bordeaux.Le salon, à vocation européenne, a été créé en 2013 à l'image de ce qui se fait déjà aux Etats-Unis et en Jordanie. Spécialement formées et entraînées pour des opérations de type infiltration derrière des lignes ennemies, libération d'otages ou guidage d'avions vers des cibles au sol, les forces spéciales (FS) ont besoin de moyens d'action reposant sur la surprise, la mobilité et un renseignement de pointe. "Les hommes sont aussi de plus en plus polyvalents et emmènent avec eux de plus en plus de moyens, d'où l'importance de la légèreté", pour les équipements de vision, de communication ou de combat, souligne le général Pierre-Jean Dupont, numéro deux du Commandement des opérations spéciales (COS).En raison de leur importance croissante, les FS doivent voir leurs effectifs passer de 3.000 à 4.000 hommes en France d'ici 2019 et être dotées de nouveaux véhicules, plus légers et mieux protégés, ainsi que d'une flotte plus ambitieuse d'hélicoptères, très sollicités en opérations.L'actualisation de la Loi de programmation militaire (2014-2019), qui sera examinée en juin au Parlement, constitue "une occasion unique d?examiner (ces) besoins nouveaux", a souligné M. Le Drian au camp de Souge, fief d'un des fers de lance des forces spéciales, le 13è Régiment de dragons parachutistes.Dans les allées du salon, où défilent incognito agents des forces françaises et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant