Dans Syrte réduite en ruines

le
0
REPORTAGE - Plus d'un mois de siège ont été nécessaires pour faire plier la cité modèle de Kadhafi.

De notre envoyé spécial à Syrte

Syrte est finalement tombée, de guerre lasse. Jeudi, au petit matin, les révolutionnaires ont enfoncé les ultimes lignes des kadhafistes, mettant fin à leur résistance que tous trouvaient curieusement obstinée. L'explication de cette motivation hors du commun est venue avec l'annonce de l'élimination de Mouammar Kadhafi non loin de sa ville natale en ruines. Un mois de combats a détruit la cité que Kadhafi rêvait en modèle, la transformant en ville fantôme. Dans les rues défoncées et désertes, les gros tout-terrain des thuwars, les révolutionnaires, continuent de tourner, leurs mitrailleuses lourdes pointées sur les façades noircies et creusées d'impacts de tous calibres.

L'est de Syrte était aux mains des rebelles depuis plusieurs jours, mais les snipers, cachés dans les appartements ou sur les toits, continuaient de semer la mort. Depuis une semaine, Abdallah et ses cinq hommes ont traqué ces combattants. «On cherche à les déb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant