Dans son rapport, le PS épargne Jean-Noël Guérini

le
0
La commission présidée par Alain Richard exclut la mise sous tutelle de la fédération des Bouches-du-Rhône, réclamée par Arnaud Montebourg.

De l'art des circonvolutions. C'est avec des mots choisis que la commission dirigée par l'ancien ministre Alain Richard a formulé une série de recommandations sur la «rénovation» de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, adoptées mardi par le bureau national du PS. Elle avait été mandatée le 9 avril dernier, à la suite des accusations portées par Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire, contre la puissante fédération, alors dirigée par Jean-Noël Guérini, sénateur et président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

Certes, à l'issue de trois mois d'enquête, la commission Richard relève des «dérives», émettant notamment un jugement «négatif» sur l'élection de Jean-Noël Guérini comme premier secrétaire de la fédération - un poste dont il a démissionné en mars dernier. «Cette fédération a besoin de pluralisme et de collégialité», souligne encore la commission, qui note que le conseil général des Bouches-du-Rhône «est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant