Dans son message pascal, le pape dénonce les régimes oppressifs

le
0
    CITE DU VATICAN, 16 avril (Reuters) - Le pape François a 
dénoncé dimanche les régimes oppressifs, dans son message pascal 
"urbi et orbi" ("à la ville et au monde"), et exhorté les 
dirigeants mondiaux à prévenir l'expansion des conflits, dans un 
contexte de fortes tensions en Syrie et en Corée du Nord.  
    Le chef de l'Eglise catholique, qui prononçait le cinquième 
message pascal de son pontificat entamé en mars 2013, a dit la 
messe devant des dizaines de milliers de fidèles réunis place 
Saint-Pierre, placée sous haute sécurité après les récents 
attentats au camion bélier à Londres et Stockholm. 
    Des camionnettes de la police et de l'armée en nombre plus 
important qu'à l'ordinaire barraient les entrées du Vatican et 
plusieurs points de contrôle filtraient l'accès à l'esplanade, 
décorée pour l'occasion de 35.000 arbres et fleurs.  
    Dans son message prononcé du balcon de la basilique 
Saint-Pierre, François a évoqué le sort des migrants fuyant les 
conflits à travers le monde.  
    "Le Pasteur ressuscité se fait compagnon de route de tous 
ceux qui sont contraints de laisser leur terre à cause de 
conflits armés, d'attaques terroristes, de famines, de régimes 
oppressifs", a déclaré le souverain pontife, sans mentionner de 
pays en particulier.  
    "Dans les histoires complexes et parfois dramatiques des 
peuples, que le Seigneur Ressuscité guide les pas de qui cherche 
la justice et la paix; et qu'il donne aux responsables des 
nations le courage d'éviter l'expansion des conflits et 
d'arrêter le trafic des armes", a poursuivi le pape.  
    François s'est un moment détourné de son texte pour 
condamner l'attentat "ignoble" qui a visé samedi un convoi de 
cars aux abords de la grande ville syrienne d'Alep et fait, 
selon un bilan fourni par l'Observatoire syrien des droits de 
l'homme (OSDH), au moins 112 morts.   
    "En ces temps, de façon particulière, qu'il (Dieu) soutienne 
les efforts de tous ceux qui s'emploient activement à apporter 
soulagement et réconfort à la population civile en Syrie, 
victime d'une guerre qui ne cesse pas de semer horreur et mort", 
a-t-il dit lors de sa traditionnelle bénédiction. 
    "Qu'il donne la paix à tout le Moyen Orient, à commencer par 
la Terre sainte, comme aussi en Irak et au Yémen", a-t-il 
ajouté.        
    François a également lancé à un appel à la paix au Soudan du 
Sud, au Soudan, en Somalie, en République démocratique du Congo 
et en Ukraine.  
 
 (Philip Pullella; ean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant