Dans les Yvelines, 95 dossiers par conseiller d'insertion et de probation

le
0
Les conseillers d'insertion et de probation sont chargés d'évaluer la situation d'un condamné pour proposer une peine de probation.

«C'est comment, un bracelet électro­nique? Je ne voudrais pas que cela se voie trop, je fais du foot et mon entraîneur est policier, alors ça m'embête.» L'homme que reçoit Pauline Charles, la conseillère d'insertion et de probation du service pénitentiaire d'insertion et de probation (Spip) des Yvelines, a un long casier judiciaire, plusieurs condamnations par an, avec un petit stop en 2012... pour cause d'incarcération.

Ses délits? Essentiellement des outrages et de la rébellion. Pourtant la conseillère est confiante. L'homme travaille, est en ménage et cherche un appartement auprès d'un bailleur privé. «C'est bon signe, cela veut dire qu'il est inséré dans la société, sa réflexion sur le bracelet électronique prouve qu'il est soucieux du regard des autres, nous allons tout faire pour l'aider.» La conseillère d'inserti...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant