Dans les sondages, l'affaire DSK ne profite pas à Sarkozy

le
0
Les intentions de vote en faveur de l'ancien patron du FMI se sont transférées sur Hollande et sur Aubry, qui écraseraient le chef de l'Etat au second tour, recueillant entre 59% et 62% des suffrages.

Dans les sondages, les gagnants de l'affaire DSK ne sont ni Nicolas Sarkozy ni le Front national. Le Parti socialiste poursuit, au contraire, sa trajectoire en tête. Deux enquêtes publiées mardi confirment le bond des cotes de popularité de François Hollande et de Martine Aubry. Un sondage BVA pour RTL montre que les intentions de vote destinées à DSK se sont transférées à la première secrétaire du PS et à son prédécesseur. Martine Aubry et François Hollande domineraient largement Nicolas Sarkozy au second tour avec respectivement 59% et 62% des suffrages. Le chef de l'Etat devrait se contenter face à la maire de Lille de 41% des voix et de seulement de 38% s'il affrontait le député de Corrèze.

La suprématie des deux ténors socialistes se manifeste dès le premier tour. Dans l'hypothèse d'une multiplication de candidatures au centre (Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin et François Bayrou), Martine Aubry recueillerait 24% des bulletins de vote, contre 22% à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant