Dans les ruines de Zawiya, cité rebelle matée par les soldats de Kadhafi

le
0
REPORTAGE - Depuis que les forces pro-Kadhafi ont reconquis la ville, elle est écrasée sous le rouleau compresseur de la répression.

Envoyée spéciale à Zawiya

C'est un vaste terrain vague habité par la seule ombre d'un palmier. Une mer de poussière dénuée de toute trace de vie, à l'exception de ces quelques chats sauvages perdus dans les ruines des bâtisses environnantes : un hôtel éventré, une épicerie orpheline de son rideau de fer, un café-squelette.

Depuis que les forces pro-Kadhafi ont reconquis Zawiya, il y a exactement un mois, un encombrant vide s'est emparé de la place des Martyrs. De sa mosquée au minaret blanc, il ne reste plus rien, pas même une petite pierre. Emblème de la résistance de cette ex-ville rebelle de l'ouest du pays pour avoir servi, à tour de rôle, d'hôpital de fortune, de centre de repli stratégique et de cache d'armes pour les insurgés, l'édifice religieux a été littéralement rasé.

Écrasé sous le rouleau compresseur de la répression. «C'est comme si le régime avait cherché à en faire un exemple pour l'Histoire, une mise en garde féroce adressée à M

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant