Dans les coulisses du premier bureau politique de Sarkozy

le
0
Pour son premier bureau politique, Nicolas Sarkozy a pris soin de placer à sa gauche Alain Juppé, et à sa droite François Fillon.
Pour son premier bureau politique, Nicolas Sarkozy a pris soin de placer à sa gauche Alain Juppé, et à sa droite François Fillon.

Nicolas Sarkozy y a mis du sien. Pas de forfanterie, pas de maladresse, et beaucoup d'égards pour les uns et les autres. Pour son premier bureau politique, le nouveau président de l'UMP s'est montré tel qu'il l'avait promis : "rassembleur". Il avait pris soin de placer à sa gauche et à sa droite Alain Juppé et François Fillon. L'ambiance était un peu tendue et un silence quasi religieux pesait sur les participants. Quasiment aucun ténor ne manquait à l'appel : Bruno Le Maire, François Baroin, Édouard Balladur, Jean-Pierre Raffarin, NKM, Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand... Seule Valérie Pécresse était absente. Après deux jours de consultations, Nicolas Sarkozy a fait des annonces. Il a installé le comité des primaires présidé par Thierry Soler. Ce comité est composé d'Édouard Philippe (à la demande de Juppé), de Bernard Accoyer (à la demande de Fillon), d'Anne Levade, de Brice Hortefeux et de Luc Chatel. Ce comité doit remettre un rapport sur l'organisation des primaires en janvier. "Ça me va très bien", a commenté Juppé. Sarkozy rembourse l'UMP Sur les finances du parti, Nicolas Sarkozy a souligné à quel point l'UMP avait été "polytraumatisée" (sic). Il reprend une idée qui lui a été suggérée par François Fillon en installant un comité financier présidé par Daniel Fasquelle. Il comprendra cinq membres du bureau politique et cinq militants. Nicolas Sarkozy a tenu à régulariser sa situation en remboursant au parti la somme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant