Dans les coulisses du Brexit européen

le , mis à jour le
0
Francois Hollande et le toujours Premier ministre anglais David Cameron : un sommet européen agité au lendemain du Brexit !
Francois Hollande et le toujours Premier ministre anglais David Cameron : un sommet européen agité au lendemain du Brexit !

Entre les 27 dirigeants européens, l'atmosphère est au deuil, « à l'émotion et au regret » face à la perte du Royaume-Uni, que l'on veut déjà acter au moins mentalement dans les esprits européens. Ce mardi 28 juin, à la réunion des chefs d'État, on parle d'un jour historique avec un grand H. Le contexte s'y prête bien. À l'aube de la célébration du centenaire de la bataille de la Somme, François Hollande ne cesse de rappeler ce grand « allié » que l'Europe perd, revenant même sur l'accueil réservé par le Royaume-Uni aux résistants de la France libre.

Même David Cameron en perd sa verve légendaire pour déclamer une ode à ces réunions à 28, ô combien, « longues, frustrantes et difficiles », mais si significatives au regard de ces pays qui auparavant se sont fait la guerre. Plus directe, la chancelière allemande appelle à voir « la réalité en face ». Même si David Cameron n'a pas demandé juridiquement la sortie de son pays de l'Union européenne, c'est comme si c'était fait. Il n'y a pas de marche arrière possible. La porte de l'Europe est fermée. Les Britanniques l'ont décidé. Tant et si bien que le deuil est en vérité assez court. À peine David Cameron sorti du Conseil que les 27 restants se retrouvent pour petit-déjeuner ensemble.

« Il n'y a eu qu'à enlever une chaise », glisse un fin connaisseur de la machine européenne. Certes, elle sera remise souvent dans les réunions...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant