Dans les coulisses de Rio + 20

le
0
Sans surprise, sans modification, vendredi sera adopté le document final rédigé dès l'ouverture de la conférence de l'ONU sur l'environnement.

Envoyée spéciale à Rio de Janeiro (Brésil)

Le sommet Rio+20 s'achève vendredi. Le texte de 49 pages présenté mercredi aux 191 dirigeants de la planète sera adopté. Il a fait couler beaucoup d'encre, suscité pas mal d'espoir et engendré de grosses déceptions. Les tenants d'une croissance verte mieux maîtrisée n'ont pas convaincu ceux qui pensent qu'en période de crise, personne n'est prêt à faire des concessions et à aider les plus faibles. Impossible de réconcilier l'inconciliable. Le fiasco diplomatique a été évité par les Brésiliens. L'accord, dit a minima par ses détracteurs, entre en vigueur.

Déçu, François Hollande a quitté Rio en jugeant les engagements «insuffisants». Jeudi, au deuxième jour du sommet, les organisations non gouvernementales ont choisi de dire leur colère. Dans la journée, la rumeur a même couru qu'elles pourraient quitter le sommet. Elles se sont contentées de dénoncer elles aussi la faiblesse du document final et de crier 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant