Dans les arrière-cuisines des agences de notation

le
0
Jeux de pouvoir, dissensions internes, décisions serrées: derrière les prises de position des agences de notation, il n'y a pas que la rigueur de l'analyse. Mais aussi les failles de toute grande entreprise.

Vendredi dernier, une petite vingtaine d'analystes seniors de l'agence de notation Standard & Poor's avaient noté dans leur agenda une conférence téléphonique top secrète. En fait, ils s'apprêtaient à entrer dans l'histoire: la réunion portait sur la note de la dette des États-Unis. Après quelques heures de délibérations, la première puissance mondiale a perdu son prestigieux AAA. Pas un mot de la réunion n'a filtré.

Les agences de notation cultivent le secret autour de ces rendez-vous appelés «comités de notation». Le coeur de leur pouvoir: les analystes y décident du destin financier des nations en votant, loin du public, sur l'avenir de la note des pays. Aucune liste de participants n'a jamais été diffusée. Pourtant, l'appréciation peut donner le ton au marché. La loi et leurs règlements internes obligent nombre d'investisseurs à acheter ou à vendre certains de leurs titres en fonction des décisions du trio des grandes agences anglo-saxonnes Standar

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant