Dans le viseur de Tsipras, les riches Grecs font profil bas

le
0

Alors que le risque de défaut de paiement n’a jamais été aussi imminent en Grèce, les plus démunis, qui ont déjà vu leurs revenus baisser de 80 % en cinq ans, sont plus inquiets que jamais. Mais avec l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale, l'inquiétude s'est également installée chez les plus hauts revenus, plus épargnés jusque-là.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant