DANS LE RÉTRO. Les départs du Vendée Globe : excitation, larmes et surprises

le
0

« Cela commence à me gaver d’être ici. Faire des grands sourires devant les photographes en faisant semblant que cela aille bien, y en a marre, maintenant j’ai envie d’y aller. » Yann Eliès résume bien l'ambiance électrique qui plane un week-end de novembre tous les quatre ans sur le port des Sables-d'Olonne (Vendée). Ce dimanche, à 13h02, les 29 skippers en auront terminé avec ce barnum éreintant, passage obligé du Vendée Globe. Oubliés le ponton pris d'assaut par des dizaines de milliers de visiteurs, les myriades de sollicitations des sponsors, organisateurs et journalistes. Le coup d'envoi de la huitième édition aura été donné par le prince Albert de Monaco, et les sprinteurs des mers quitteront la terre ferme. En espérant ne la retrouver que trois mois plus tard le long de ce même chenal.

 

 

Les adieux à la terre ferme et aux familles marquent le début d'une aventure unique et fascinante, le tour du monde en solitaire et sans escale. Ces dernières heures sont donc celles des derniers réglages, des promesses faites aux parents, des larmes des enfants ou encore des surprises que réservent les amis. Autant d'instants saisis par les reporters du Parisien depuis la création de l'« Everest des mers » en 1989. 

 

 

Dévoiler les secrets de son « nouveau chez soi »

 

Comment vivre dans 10m2 sur un voilier de 18m de long et cela pendant, au mieux, deux mois et demi ? Voilà ce qui intrigue l'armée de badauds en ciré amassée le long du ponton. Nombreux sont ainsi les skippers à dévoiler leur cocon. Le confort y est sommaire, la nourriture précaire. Néanmoins, chacun tente, selon ses moyens, de faire de sa cabine un endroit qui lui ressemble. En 1989, Loïc Peyron s'attache les services d'un artiste dont il avait découvert les talents chez le médecin de sa femme. Résultat : un décor à base de granite, de marbre, de brique, de plâtre et de bois... le tout sur sur paysage de campagne. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant