DANS LE RETRO. Le 13 mars 1995, Fidel Castro était reçu à l'Elysée

le , mis à jour à 08:19
0

Castro reçu à l’Elysée. C’est une scène rare, mais pas inédite, que vont jouer lundi Raul Castro et François Hollande. Voilà vingt et un ans, Fidel, le père de la révolution cubaine de 1959, avait été invité par François Mitterrand au palais présidentiel. Lorsqu'il atterrit à Paris, le 13 mars 1995, le dirigeant communiste se sait en territoire ami. Le couple présidentiel français est l’un des rares repères du leader cubain dans le brouillard diplomatique qui entoure son île au parti unique, coupée du monde par un blocus économique américain depuis plus de 30 ans.

François Mitterrand est une vieille connaissance. En 1974, le dirigeant communiste cubain, qui n’était encore que Premier ministre, avait accueilli à La Havane le Premier secrétaire du Parti socialiste français, fraîchement battu à l’élection présidentielle par Valéry Giscard-d’Estaing. Sans être particulièrement proches, les deux hommes s’apprécient. Danielle Mitterrand, elle, n’a jamais caché son admiration pour Castro et son régime, qu’elle considère comme «le summum de ce que le socialisme peut faire». La rencontre de 1995 porte d’ailleurs sa marque : en visite un mois plus tôt à La Havane, elle a profité de la venue à Paris du leader cubain, officiellement invité par l’Unesco, pour le convier à l’Elysée.

François Mitterrand et Fidel Castro à Cuba en 1974.

A cette époque, il n’est pourtant pas facile de justifier une amitié avec Fidel Castro, honni par une large majorité de la communauté internationale pour ses violations des droits de l'homme. François Mitterrand l'assume. «Si la France devait rompre avec tous les pays qui ne respectent pas les droits de l’homme, il ne resterait plus grand monde», lâche-t-il la veille de la réception de son homologue cubain. «Il n’a rien d’un dictateur», défend pour sa part Danielle Mitterrand. A son arrivée, celui-ci fait profil bas, troquant son traditionnel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant