DANS LE RETRO. Dalaï-lama en France : des visites entre politique et spiritualité

le , mis à jour le
0

Il ne rencontrera pas François Hollande. Au cours de son séjour d’une semaine en France, qui a débuté lundi, le dalaï-lama, 81 ans, va multiplier les échanges et les conférences, sans croiser une seule fois la route du chef de l’Etat. « Le but de mes visites n’est pas de rencontrer des responsables politiques mais le public, les gens », a récemment déclaré au « Monde » le chef spirituel des Tibétains qui a renoncé en 2011 à toute responsabilité politique.

 

Si les paroles du dignitaire bouddhiste sont toujours empruntes de spiritualité, ses précédentes visites en France, 21 selon notre comptage, ont aussi été marquées par ses entretiens avec des responsables politiques et ont eu parfois de fortes incidences sur la diplomatie, notamment sur les relations avec Pékin.

 

 

1982 : premier voyage en France

 

Depuis 1959, il parcourait l’Asie et l’Europe mais ne s’était jamais rendu en France. Vingt-trois ans après l’annexion de son pays par l’armée chinoise, le chef bouddhiste en exil pose enfin le pied dans l’Hexagone le 4 octobre 1982. Aucun entretien politique n’est prévu, à l’exception d’une réception à l’Hôtel de ville de Paris avec le maire de Paris d’alors, Jacques Chirac. Mais le programme comprend surtout des conférences publiques et des enseignements religieux, notamment à Toulouse où le dalaï-lama affirme devant un parterre de journalistes que le but de sa délégation est de porter un message de paix.

 

 

1993 : une visite très politique

 

Auréolé d’un Prix Nobel de la paix en 1989, Tenzin Gyatso (le nom du 14ème dalaï-lama) est reçu à titre privé à l’Elysée par le président François Mitterrand. Une entrevue qui ne pouvait laisser indifférente la Chine, déjà échaudée par la vente d’armes à Taïwan au début des années 1990. A Paris, le dalaï-lama dénonce la colonisation chinoise du Tibet et « l’immigration ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant