Dans le Nord, retour à la vie civile pour des forts du XVIIe siècle

le
0

Les anciennes cités militaires de Lille, Arras et Amiens sont actuellement réhabilitées pour accueillir des logements, des écoles, une université et des entreprises... Tour d’horizon de ces nouveaux lieux.

Autrefois «cités interdites», occupées par les militaires, les citadelles du Nord de la France datant du XVIIe siècle s’offrent une cure de jouvence avec des programmes ambitieux, devenant des quartiers de ville où l’on pourra étudier, dormir ou se divertir, à Amiens, Arras et Lille.

Maillon du «pré carré» dessiné par Vauban afin de défendre la frontière nord du royaume de France contre la menace venue des Pays-Bas espagnols, la citadelle d’Arras pouvait abriter jusqu’à 1500 soldats. Quand, en 2009, les derniers militaires quittent «La Belle inutile», la communauté urbaine hérite d’un cadeau empoisonné. Que faire de ces 47.000 m² de bâtis sur 15 hectares, «où il faut trois formulaires, cinq autorisations et dix courriers pour planter un clou dans une porte», dixit Patrice Joosep, directeur général adjoint de la communauté urbaine d’Arras.

Un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco

Cinq ans après les travaux et 45 millions d’euros investis - aux trois-quarts par des fonds privés - la citadelle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, offre un large catalogues d’usages: 94 logements, une pépinière d’entreprises, un data center ou encore une école formant aux métiers de bouche... La mutation du lieu n’est pas encore achevée, il reste à transformer le beau bâtiment en brique et pierre de l’arsenal et la porte royale... «C’est un sacré défi de transformer une cité militaire, conçue pour être repliée sur elle-même, de l’ouvrir et d’en faire un quartier de ville!», explique Patrice Joosep.

Une université installée au coeur de la citadelle d’Amiens

A une heure plus au sud, ce sont les pelleteuses et les marteaux piqueurs qui eux résonnent au milieu de la citadelle d’Amiens. «Cette citadelle a été complètement fermée au public depuis sa création en 1622! L’occasion est offerte de l’ouvrir à tous en proposant une nouvelle vocation et une mixité d’usages», expose Jean-Maurice Moulenne, directeur du projet.

Ce programme ambitieux (111 millions d’euros de fonds publics) doit permettre d’implanter au milieu de la citadelle les départements de langue, histoire et philosophie de l’université de cette ville comptant 26.000 étudiants. L’architecte Renzo Piano, concepteur du centre Pompidou à Paris, tente «de mettre une université dans un fort», en faisant attention «à ce que dans la journée, enseignement et vie quotidienne se mélangent».

Autour d’une large place d’armes, les 4000 étudiants auront à disposition en septembre 2016 cinq amphithéâtres, une bibliothèque, mais aussi une cafeteria et des commerces, dans un mélange prometteur d’architecture militaire et contemporaine.

«Le Central Park lillois»

A Lille, la «Reine des citadelles», construite à la fin du XVIIe siècle, est l’une des rares à avoir conservé sa vocation militaire avec la présence à l’intérieur des vieux murs du quartier général du corps de réaction rapide de l’armée. Mais tout autour de ses bastions, la citadelle, surnommée «le Central Park lillois» (90 hectares), est devenue au fil du temps un lieu de villégiature prisé (zoo gratuit, parcours de footing...). Toutefois «on ne la voyait plus», observe Jacques Richir, adjoint au maire chargé du cadre de vie, notamment en raison d’un parking géant et d’arbres mal placés.

«On remet la citadelle en scène dans la ville, elle va redevenir visible», se félicite-t-il, avec la reconstitution des ouvrages militaires disparus, le glacis le chemin couvert et une promenade d’un kilomètre le long de la Deûle, d’après un projet du paysagiste Michel Corajoud, auteur des quais de Bordeaux. Le chantier doit s’achever au printemps 2017 pour un coût de 23 millions d’euros.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant