Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la gauche partagée entre soulagement et colère

le
2
A Rouvroy dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le 13 décembre.
A Rouvroy dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le 13 décembre.

Dans cette région, le candidat Les Républicains, Xavier Bertrand, l’a emporté face au FN. Avec le soutien d’élus et d’élécteurs de gauche désabusés.

Le désert. On a rarement vu la fédération socialiste du Nord aussi vide lors d’une soirée électorale. Quelques assiettes de chips, des bouteilles de jus de fruits, mais personne pour sortir les gobelets et boire un coup. A gauche, les gens du Nord n’ont pas le cœur à la fête. Seuls le ministre, Patrick Kanner, le député, Bernard Roman, et la première secrétaire fédérale du Nord, Martine Filleul, sont enfermés à l’étage du bâtiment lillois.

Il est presque 20 heures. Mme Filleul descend pour répondre aux quelques journalistes présents. « C’est une soirée particulière. Un mélange de tristesse et de colère. » La patronne des socialistes est soulagée par la défaite du Front national (FN), mais le visage est grave. Les socialistes se sont retirés le soir du premier tour : « Notre sacrifice n’aura pas été vain. On peut être fiers de notre attitude digne, une attitude qui sauve la région. »

Désormais les socialistes attendent de Xavier Bertrand « qu’il fasse des gestes et qu’il se souvienne qu’il n’a pas été élu classiquement ». Dans cette région qui a toujours été à gauche, il n’y aura plus, jusqu’au prochaines éléctions en 2021, aucun élu socialiste. Financièrement, la fédération socialiste est à terre. « C’est un coup terrible qui nous est arrivé sur la tête, reconnaît Martine Filleul. Mais on ne va pas rester dans une période dépressive, on a une reconquête à mener. Les camarades vont repartir au combat. Avec moins de moyens, mais plus d’énergie, car on est des combattants et...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 il y a 12 mois

    Socialistes cocus, battus et contents dans le nord et qui n'ont toujours pas compris que leur gouvernement n'à rien a faire de leurs problèmes et ne preserve que ses petits avantages, son petit confort et ses ballades aériennes

  • cavalair il y a 12 mois

    quel degout je jerbe ce soir