Dans le Marais, plus de locataires Airbnb que d'habitants

le
3

Durant l’été 2014, pas moins de 66.320 personnes ont séjourné dans les IIIe et IVe arrondissement de la capitale... contre 64.795 habitants.

Paris est la première destination mondiale d’Airbnb devant New York, écrivait Le Figaro Immobilier en février dernier à l’occasion de la venue à Paris de Brian Chesky, le CEO de la start-up californienne. La capitale a tellement de succès chez les utilisateurs d’Airbnb que dans certains quartiers, ceux-ci sont même plus nombreux que les habitants, à certains moments de l’année! C’est notamment le cas dans le quartier du Marais à Paris, où les locations Airbnb sont très nombreuses, comme on le constate sur une carte interactive réalisée par le Wall Street Journal.

Si l’on compte le nombre de locataires Airbnb qui ont séjourné durant l’été 2014 dans les IIIe et IVe arrondissement, on obtient un total de 66.320 personnes. Un chiffre très élevé, si l’on compare avec les quelque 64.795 habitants (selon les chiffres publiés en 2012) du Marais qui y ont leur résidence principale! Petite précision toutefois, qui nuance beaucoup ces chiffres: le nombre de locataires Airbnb se sont potentiellement relayé durant les deux mois d’été, et ne se sont donc pas retrouvé systématiquement tous ensemble dans le Marais.

Une opération coup de poing il y a quelques semaines

Ce succès florissant du quartier parisien sur le site de locations n’est pas du goût de tout le monde, et surtout pas de la mairie de Paris! Au mois de mai dernier, Ian Brossat, adjoint au marie chargé du logement, a lancé une vaste opération coup de poing dans le Marais: en trois jours, une vingtaine d’agents ont contrôlé 80 immeubles du quartier. Objectif: identifier les propriétaires louant plusieurs appartements meublés pour des séjours de courte durée.

«Le phénomène des locations de meublés touristiques se développe globalement à Paris, expliquait Ian Brossat le mois dernier au Figaro Immobilier. Mais la tendance est particulièrement nette à Montmartre, Saint-Germain et dans le Marais. Dans ce dernier quartier, cette prolifération est sans doute l’une des causes de la baisse de population du 4e arrondissement. Elle est passée de 42.000 habitants en 1990 à 37.000 aujourd’hui. Alors que Paris se repeuple, seuls les IVe et VIe arrondissements perdent des habitants.»

En tout, quelque 400 à 500 appartements sont contrôlés chaque année. Des vérifications qui ont débouché en 2014 sur 20 condamnations de propriétaires représentant 56 logements loués, avec un total de 560.000 euros d’amendes. Ce reproche est fait très fréquemment à Airbnb, et dépasse largement les frontières françaises. À New York, de nombreuses opérations ont été menées pour lutter , qui vient de boucler une levée de fonds de 1,5 milliard de dollars, ce qui la valorise désormais à 25,5 milliards de dollars... soit plus que les groupes hôteliers Marriott, Starwood et Wyndham et quasiment autant que le géant du secteur Hilton Worldwide (valorisé à 27,73 milliards de dollars).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • picokrab le lundi 29 juin 2015 à 13:57

    on n'a qu'à demander aux hôteliers de les agresser comme les taxis avec Uber

  • M4358281 le lundi 29 juin 2015 à 12:00

    on manque de personnels dans les Administrations ..?

  • M4358281 le lundi 29 juin 2015 à 11:59

    c'est pratique ..ils s'empilent