Dans le dur, le Real remercie Benzema et Modric

le
0

Longtemps contrariés par un valeureux Grenade, les Merengues repartent d'Andalousie avec un succès importantissime (1-2). Trois points qui portent le sceau de Luka Modric, buteur providentiel, et de Karim Benzema, véritable fer de lance de l'attaque du double Z.

Grenade FC 1-2 Real Madrid

Buts : El-Arabi (60e) pour Grenade // Benzema (30e) et Modric (85e) pour le Real.

Les bookmakers madrilènes en restent bouches bées. Vingt-trois journées auparavant, à l'aube de cet exercice de Liga, aucun d'entre eux ne misent le moindre kopeck sur un futur Pichichi baptisé Karim Benzema. Des prédictions qui se révèlent, au coup de sifflet final du déplacement merengue à Grenade, une hérésie. Une 19ème fois buteur depuis le coup d'envoi du championnat - soit à une unité de Luis Suarez, leader du classement des buteurs -, le Français indique à tous ses coéquipiers le chemin de la victoire. Finalement de 1-2, grâce à une superbe frappe de Modric - véritable dépositaire du jeu blanc -, ce succès à l'extérieur, le premier de l'ère Zinédine Zidane, permet aux aficionados madridistas de ne pas se résigner dans la course au titre. A quatre points d'un leader barcelonais qui compte un match de moins, le Real Madrid peut donc remercier son duo Franco-Croate. Un constat qui ne s'applique pas le moins du monde à un Cristiano Ronaldo vraiment loin de son meilleur niveau. Du côté de Grenade, plus que jamais dans la zone rouge, le contenu laisse présager de meilleurs jours.

Benzema, meilleur ouvreur de Liga


Dans le duel à distance qu'elle promet d'entretenir avec le FC Barcelone, la Casa Blanca se coltine, à l'instar du déplacement blaugrana à Levante, une autre équipe de la zone rouge. Grenade, son terrible bilan de vingt points et sa défense portes-ouvertes aux 44 pions encaissés offrent le profil type de la victime expiatoire au coup d'envoi. Un profil dont les locaux tentent bien de s'extirper. Par un positionnement haut et une agressivité marquée, ils signent les premiers mouvements chauds de la rencontre. Peñaranda, buteur finalement signalé hors-jeu, et Success, d'un enroulé trop croisé, rassurent ainsi le Nuevo los Carmenes quant à la force de frappe des hommes de Sandoval. Le Real, pour sa part, préfère la réaction à l'action. A ces deux occasions des Filipinos, les Merengues répondent coup pour coup, et un contre de Cristiano Ronaldo puis un centre de retrait de Modric vers Benzema contré par Lomban. La troisième réponse, elle, est…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant