Dans le Doubs, Le Pen juge «microscopiques» les mesures contre le terrorisme

le
0
Dans le Doubs, Le Pen juge «microscopiques» les mesures contre le terrorisme
Dans le Doubs, Le Pen juge «microscopiques» les mesures contre le terrorisme

Marine Le Pen est venue tracter dans le Doubs ce vendredi pour soutenir sa candidate Sophie Montel. Cette dernière, en lice pour la succession de Pierre Moscovici, parti à la Commission européenne, espère arriver en tête au premier tour de la législative partielle qui aura lieu le 1er février. Deux semaines après les attaques qui ont endeuillé la France, la patronne du Front national entend faire de cette élection un enjeu national en surfant sur la peur des attentats. 

Le Pen distribue ses mauvais points

Elle s'en est donc prise aux réponses apportées pour lutter contre le terrorisme, renvoyant le gouvernement et l'opposition dos à dos. «Le dernier concours, c'est le concours de la mesure la plus microscopique», a dénoncé Marine Le Pen face à la presse à Seloncourt (Doubs), où se tiendra le scrutin début février. 

«Mercredi, c'étaient les mesures microscopiques de Valls. Face au gigantesque danger que vit la France, il se contente de proposer quelques répartitions de postes, quelques ré-affectations de budget, ou alors l'indignité nationale», a-t-elle critiqué. «Le lendemain, il a été suivi de près par Nicolas Sarkozy, qui ose se présenter comme sauveur de la nation pour proposer la mise en oeuvre d'heures supplémentaires pour la police, ne sachant pas que la police (en) fait déjà des milliers.» «Hier c'était Najat Vallaud-Belkacem (la ministre de l'Education) qui entrait bruyamment dans le concours, avec une grande mesure, la création de la journée de la laïcité. Les fondamentalistes islamistes du pays vont être touchés au coeur», a ironisé Marine Le Pen.

VIDEO. Le Pen pour la déchéance de nationalité «en cas de condamnation»

Premier test électoral de l'après-«Charlie»

«En ce moment, on ose tout contre le FN. C'est à se demander d'ailleurs si l'union nationale contre le fondamentalisme islamiste ne s'est pas au fur et à mesure transformée à une union nationale contre le FN», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant