Dans le 93, policiers et bailleurs unis face aux dealers

le
0
Une vingtaine de procédures d'expulsion visent des familles liées au trafic.

L'expulsion lundi d'une famille utilisant son appartement pour alimenter le narcotrafic à Saint-Denis est une nouvelle illustration de la lutte que mène l'État contre la drogue dans le département. Priorité numéro un du préfet de Seine-Saint-Denis et ex-grand flic Christian Lambert, la lutte contre les filières s'apparente à un vrai combat de rue, cité par cité, cage d'escalier par cage d'escalier. Selon un état des lieux porté à la connaissance du Figaro, les services de police départementaux ont procédé à 97.000 contrôles dans les halls d'immeubles depuis 2010. Soit près de 90 «descentes» par jour. Et les opérations coups de poing se multiplient au nom de la stratégie opérationnelle de «reconquête du territoire».

À l'origine de la saisie de 3,24 tonnes de résine de cannabis et 239 kg d'herbe - dont de la redoutable «amnésia haze» - en 2012, les 4500 policiers déployés d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant