Dans la Sarthe, l'UMP défend le fief de Fillon

le
0
Critiqué pour ne pas avoir respecté la ligne de l'Elysée sur les consignes de vote, le premier ministre pourrait voir son fief basculer à droite dimanche.

François Fillon a le blues. Vivement critiqué mardi par une partie des députés UMP pour son appel à voter «contre le FN», qui a donné le sentiment qu'il se distinguait de la ligne officielle du «ni FN-ni front républicain», le premier ministre redoute d'avoir perdu la main sur le groupe. «Il se sent attaqué, il sent que Copé a marqué des points, tout cela lui mine le moral», confie un proche. D'autant que la grogne des députés ne s'est pas tarie. À l'Élysée, les appels ou SMS d'élus affluent depuis mardi, certains suggérant carrément au président de «démissionner» le locataire de Matignon. Les proches de Fillon sont persuadés qu'il s'agit d'un épiphénomène : «la majorité du groupe reste fidèle au premier ministre», assure un élu fidèle.

Autre sujet d'inquiétude pour François Fillon : le sort de son fief. À droite depuis quarante ans, la Sarthe pourrait basculer à gauche dimanche. «Si on perd, on dira que c'est une défaite personnelle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant