Dans la maison de retraite fermée en urgence, quatre décès en une semaine

le
0
VIDÉO - Les langues se délient sur les graves dysfonctionnements de l'établissement qui a été fermé en urgence sur décision de la préfecture du Rhône.

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. La préfecture du Rhône a fermé «pour dysfonctionnement grave» la maison de retraite Le Calme de l'Etang, à Bessenay, après une inspection de l'Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes (ARS). Une décision rare, mais à la mesure de la situation qui régnait dans l'établissement.

Distribution hasardeuse des médicaments, locaux mal entretenus, absence de réponses aux sonnettes... Le constat dressé par l'ARS, qui a réalisé une inspection inopinée du centre au mois d'août, est accablant. «Les personnes sonnaient et les résidents attendaient des heures: l'inspection a pu constater qu'une personne sonnait depuis le matin pour avoir ses médicaments. (...) C'est intolérable et inacceptable», s'est indigné le docteur Vermorel, directeur de la direction handica...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant