Dans la capitale aussi, la dette grimpe 

le
0
INFOGRAPHIE - Lundi matin, Bertrand Delanoë présente les orientations budgétaires 2012. La Ville continue d'investir beaucoup et voit ses dépenses courantes augmenter. Résultat, la dette s'accroît.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

C'est ce lundi que Bertrand Delanoë présente au Conseil de Paris les premières orientations du budget de la Ville pour 2012. Le Figaro a consulté le document en retraçant les grandes lignes. Premier point rassurant pour les contribuables, les taux de la taxe d'habitation et des taxes foncières ne devraient pas augmenter l'an prochain. Une stabilité qui prolonge celle de 2011 mais ne fera pas oublier le coup de massue du début du mandat. Les Parisiens ont subi deux augmentations consécutives du taux de leurs impôts locaux: 9% en 2009, 8% en 2010. À cette facture s'est ajoutée la création en 2009 d'une taxe foncière départementale.

Aidée de telles recettes fiscales, on peut s'étonner que la Ville ait augmenté son endettement. D'après le document qui est présenté aujourd'hui, la dette de Paris «devrait avoisiner les 4 milliards à la fin de la présente mandature», en 2014. Elle était presque deux fois moins

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant