Dans l'Essonne, il a vu sa taxe foncière flamber de 70.600 euros

le
6

Peut-être un record, parmi les quelque 1730 contribuables concernés par la surtaxe de l’impôt foncier. Une surtaxe qui sera d’ailleurs doublée en 2017!

Encore une taxe foncière aussi absurde qu’exorbitante! Elle concerne un chef d’entreprise de l’Essonne, propriétaire de 34.818 mètres carrés de parcelles depuis 2007. Cette année, son imposition foncière sur ses terrains non-bâtis est passée de 451 euros initialement... à 71.051 euros, explique-t-il au Parisien, preuve écrite à l’appui. Soit une hausse de 15.654%. Une somme astronomique, et peut-être record parmi les quelque 1730 contribuables qui ont vu leur taxe foncière exploser. Un chiffre qui paraît faible, sachant que 618 communes sont concernées, détaillait il y a quelques joursLe Figaro Immobilier.

Le chef d’entreprise de l’Essonne a expliqué au Parisien dans quelle mesure il ne paierait pas la somme réclamée par l’État, tout en précisant qu’il avait d’ores et déjà demandé un report. «C’est du vol en bande organisée, s’est-il offusqué. La taxe foncière est d’autant plus injustifiée que mes parcelles sont situées en zone industrielle! Je ne peux pas y faire de logements. Quant à vendre des terrains, qui en voudrait avec une taxe pareille?»

Une surtaxe qui sera doublée en 2017

La raison de ces hausses d’imposition remonte à 2013. À l’époque, le gouvernement fait voter une majoration de la taxe sur le foncier non-bâti dans les 727 communes situées dans des zones où le marché immobilier se caractérise par une offre de logements largement inférieure à la demande. Cette majoration est entrée en vigueur cette année, où elle se traduit par une surtaxe de cinq euros le mètre carré. En 2017, cela sera le double!

Les exemples d’explosions de taxes foncières se sont multipliées dans la presse durant ces derniers jours. Ainsi, cette retraitée propriétaire d’un terrain de 1 300 m² à Saint-Leu-la-Forêt dans le Val d’Oise, dont la «douloUreuse» est passée de 33 euros à 6393 euros. A Boissy-Saint-léger (dans le Val-de-Marne), la taxe foncière d’une retraitée de 95 ans très attachée au jardin de 1000 mètres carrés que cultivait son défunt mari a, quant à elle, été multipliée par 2,7 passant de 2600 à 6000 euros. «Nous regrettons que la mairie ne nous ait pas informés de ce changement», avance sa fille. Cette dernière a déjà contacté l’administration fiscale.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • moinesol le vendredi 16 oct 2015 à 19:50

    Ils n'ont qu'à vendre ou construire. C'est l'objectif. On présente toujours la pauvre veuve mais jamais le jeune travailleur étrangler par un loyer exorbitant pour un logement indécent. Mais la veuve n'est là que pour cacher le véritable intéressé dans cette histoire le propriétaire oisif possédant plusieurs dizaine de logement et des terrains spéculatifs. Malheureusement on ne gagne pas tout le temps.

  • pademaug le vendredi 16 oct 2015 à 17:07

    Regarder la France depuis l'etranger me fait de plus en plus marrer ! Un veritable show !

  • aeso001 le vendredi 16 oct 2015 à 16:05

    Combien vaut le terrain ? 100, 200€ au m² ?Avant de hurler réfléchissez un peu. La nouvelle TF représente 1 ou 2% d ela valeur du bien. C'est l'ancienne TF qui était une anomalie !

  • am013 le vendredi 16 oct 2015 à 15:23

    Il faut mettre le feu....tous des voleurs

  • pepeben le vendredi 16 oct 2015 à 15:00

    et qui va lui acheter sont terrain... le maire (qui est le notaire de la ville) pas de profit bien sur ...

  • M8842851 le vendredi 16 oct 2015 à 13:46

    «C’est du vol en bande organisée, s’est-il offusqué.