Dans l'attente d'un agenda politique aux USA - Swiss Life AM

le
0

(AOF) - Swiss Life AM livre ses perspectives économiques et financières pour février. "Comme nous l'indiquions déjà le mois dernier, l'indice du sentiment économique des PME (NFIB) reflète toujours un vibrant optimisme budgétaire, puisqu'il est monté à son plus haut niveau depuis décembre 2004, soit l'une de ses hausses les plus marquées depuis sa création en 1986". Les prévisions de chiffre d'affaires, en particulier, sont montées en flèche. Le même optimisme pour le cycle économique transparaît dans toutes les enquêtes régionales tant auprès des entreprises que des ménages.

Tandis que la croissance du PIB du troisième trimestre 2016 était de nouveau revue à la hausse ("unique raison de notre révision de la croissance 2017"), les statistiques publiées ont bien confirmé des dynamiques plutôt porteuses au tournant de l'année.

Pourtant, à l'approche de l'investiture de Donald Trump, l'avenir de la politique américaine figure parmi les débats macroéconomiques les plus importants. Face à une incertitude politique inédite, la plupart des experts retiennent leur souffle et ne changent rien à leurs projections à si peu de temps de la passation de pouvoirs à la Maison blanche. "Il en va de même pour nous". Les questions qui importent le plus sont la fiscalité des entreprises, la relance budgétaire et un éventuel protectionnisme. Dans un deuxième temps, si la relance budgétaire s'avérait notable, il conviendrait de réfléchir à la réaction possible de la Fed à de telles mesures, y compris à leur effet multiplicateur.

"A ce stade, nos prévisions de croissance pour 2017 pourraient se révéler trop prudentes si le programme et les décisions de la nouvelle administration américaine parvenaient à réveiller " l'esprit animal " des entrepreneurs".

Comme déjà signalé à maintes reprises, les dépenses d'investissement des entreprises sont restées étonnamment modérées en cette phase de reprise, ce qui pourrait changer en cas de fiscalité plus favorable.

"Nous attendons l'essentiel des mesures budgétaires (les grands travaux en tant que tels) pour 2018. Au vu des taux d'intérêt actuels, l'incertitude concerne également la contribution potentielle des acquisitions de logements à la croissance. Les taux fixes standard des prêts immobiliers à long terme ont sensiblement augmenté depuis que les marchés tablent sur la reprise, ce qui pourrait freiner l'activité dans la construction et la consommation de biens durables qui l'accompagne. Ce point constitue un léger risque dans un contexte économique par ailleurs encourageant au vu des incertitudes politiques actuelles", conclut Swiss Life AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant