Dans cette chambre, tout s'emboîte pour créer plus d'espace

le
0

Ce nouveau concept architectural compte séduire les résidences hôtelières. Sur 25 m² il permet de proposer à une clientèle nomade espace de travail, grande table pour 4, lit en mezzanine, cuisine et salle de bain.

Le concept est néerlandais et porte un nom japonais, alors forcément il vise une clientèle internationale. Baptisée Zoku (famille, tribu ou clan au pays du soleil levant), cette marque qui vient tout juste d’être lancée à Amsterdam espère en toute modestie «marquer la fin de la chambre d’hôtel telle que nous la connaissons». Elle vise plus particulièrement les résidences hôtelières et propose une chambre-type pouvant faire office de lieu de travail comme de chambre confortable pour un séjour prolongé, voire de cocon douillet.

Lorsque l’on sait que derrière Zoku se cache notamment Hans Meyer l’un des cofondateurs de citizen M une marque hôtelière qui a réinventé les codes des hôtels pour voyageurs, on peut cependant prendre le projet au sérieux. Au terme de nombreuses études, les équipes de Zoku ont débouché sur cet espace très compact mêlant espaces de vie et de travail.

Pour offrir un maximum de confort et de service dans un espace de 25 m² (le minimum nécessaire), il a fallu faire preuve d’ingéniosité. Tout s’emboîte dans ce logement. Un petit bureau se niche dans une alcôve (dans le couloir à gauche), la cuisine est très compacte mais les lieux comportent aussi énormément de rangements. Quant à l’accès au lit, en mezzanine, il se fait par un escalier rétractable, histoire de garder la sensation d’espace au cours de la journée.

Ce mélange de «business» et de «leisure» (loisirs en anglais), le bleisure est déjà en vogue depuis quelques années chez les hôteliers. Ce qui l’est moins, c’est de cacher la chambre pour se focaliser sur la table. Vaste pouvant accueillir 4 personnes, c’est la star du lieu, un endroit pour manger, travailler ou se détendre.

Actuellement en travaux, la première adresse de Zoku doit ouvrir à l’automne 2015 à Amsterdam. «Zoku va créer un réseau international d’adresses grâce à un développement rapide dans les villes les plus créatives du monde», souligne Marc Jongerius, cofondateur de Zoku. Il compte ouvrir au moins 5 nouvelles résidences dans les années qui viennent avec un objectif de 750 chambres. «Zoku est très actif sur le marché parisien, poursuit Marc Jongerius. La ville nous intéresse beaucoup car elle dispose d’une population jeune, créative et internationale. C’est la raison pour laquelle nous sommes candidats sur 4 projets dans le cadre de l’opération Reinventer Paris en association avec d’importants promoteurs français.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant