Dans 11 ans, le chantier de la Sagrada Família sera achevé

le
0

VIDÉO - Plus de 130 ans après la pose de la première pierre, les travaux de la Sagrada Família à Barcelone s’approchent de leur terme. Le chantier sera achevé pour le centenaire de la mort de l’architecte Gaudi en 2026.

Cette fois-ci, c’est (presque) le sprint final pour le chantier de la Sagrada Família, à Barcelone. Plus de 130 ans après le démarrage des travaux et 90 ans après le décès de son emblématique architecte, Antoni Gaudi, les responsables actuels de la construction ont confirmé que la basilique serait achevé en 2026. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Barcelone, l’architecte en chef Jordi Fauli a estimé que l’état d’avancement de la structure permettrait d’achever la basilique en 2026, année du centenaire de la mort de Gaudi.

Prudent, l’architecte a cependant tenu à préciser qu’il faudrait encore compter 4 à 6 ans supplémentaires pour achever toute la décoration. «C’est difficile à prévoir, mais nous pouvons dire que tout sera fini d’ici à 2030, 2032» a-t-il déclaré comme le rapporte le site Dezeen. Pour se faire une idée des éléments restant à construire, la fondation Sagrada Família avait publié en 2013 cette animation évoquant en accélérée les prochaines phases du chantier.

Plus haut édifice religieux d’Europe

Afin d’achever la basilique qui attire à Barcelone des visiteurs du monde entier, il reste notamment à ajouter 6 nouvelles tours à l’édifice. Au total, la Sagrada Família en comptera alors 18: 12 d’entre elles symbolisant les apôtres, 4 les évangélistes, 1 pour Marie et la plus grande d’entre elles, restant à construire, évoquera Jésus-Christ.

Cette dernière tour mesurera 172,5 mètres de haut, ce qui fera de la basilique de Barcelone le plus haut bâtiment religieux en Europe surpassant les 162 mètres de l’église principale d’Ulm, en Allemagne. Pour l’instant, le bâtiment est à 70 % achevé et la couronne sur laquelle s’appuiera la plus haute tour de l’église vient juste d’être achevé. Située à 60 mètres au-dessus du sol, elle donne aux visiteurs un nouveaux point de vue sur les vitraux multicolores et sur les voûtes ornées. Pour mener à bien ce projet, un budget annuel de 25 millions d’euros est nécessaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant