Danone, toujours dans le peloton sur un marché mal en point

le
0
(Commodesk.com) Malgré l'escalade des prix des matières premières et du coût des emballages plastiques en 2011, le laitier Danone vise un maintien de ses perspectives annuelles de croissance, soit entre 6 et 8% (en données comparables et hors effets de change), a expliqué la société mardi. A la bourse de Paris, la nouvelle a été accueillie favorablement, avec un titre toujours en hausse, malgré un CAC 40 globalement en forte baisse depuis le 22 juillet et également depuis hier. Les résultats du géant français s'expliquent par plusieurs facteurs : sa fusion avec le russe Unimilk (qui doit s'achever à la fin de l'année), l'augmentation de ses prix (plus que de ses volumes), le secteur infantile (+10,5% ces trois derniers mois) et la forte demande asiatique (+13,9% en volumes de juillet à septembre). Le chiffre d'affaires de la compagnie poursuit sa croissance organique, avec +7,7% sur les neuf premiers mois de l'année et +5,9% au troisième trimestre. L'Europe tire en revanche les chiffres vers le bas, avec -3,9% (en volumes entre juillet et septembre). Danone domine le marché en Russie et aux Etats-Unis et annonce un flux de trésorerie disponible de 2 milliards d'euros pour 2012. Mais elle doit faire face à une concurrence de plus en plus importante des exportateurs néo-zélandais (32% du total mondial), à l'image de Fonterra, qui continue de battre ses propres records de production. Danone occupe la place de leader sur les produits laitiers ultrafrais, avec environ 30% des parts de marché.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant