Danone développe sa nutrition médicale 

le
0
Le groupe met les bouchées doubles pour faire grossir son activité de produits distribués en pharmacie et à l'hôpital. Il se développe notamment sur les allergies et la malnutrition, sans oublier la maladie d'Alzheimer.

Rien ne tempère l'optimisme de Flemming Morgan, patron de la division nutrition médicale de Danone. Quatre ans avoir rejoint le numéro un mondial des produits laitiers frais, il souhaite passer à la vitesse supérieure. «Nous voulons accélérer la croissance de notre activité, explique cet Écossais, qui dirige depuis cinq ans l'ex-activité de Numico, racheté en 2007. Nous souhaitons innover sur de nouveaux segments et introduire la nutrition médicale dans de nouveaux pays.»

La nutrition médicale est le métier le plus méconnu de Danone, qui représente seulement le tiers des ventes d'Activia. En croissance annuelle de 10% depuis quatre ans, c'est l'activité la plus rentable du groupe. Celle dont Franck Riboud, PDG de Danone, assure qu'elle a un «formidable potentiel mécanique imparable», en raison du vieillissement de la population mondiale, de la généralisation de maladies comme le diabète et les allergies, ou encore de la progression de fléaux comme le cancer e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant