Danone affaibli par l'Europe du sud et les matières premières

le
0
CA TRIMESTRIEL EN HAUSSE POUR DANONE
CA TRIMESTRIEL EN HAUSSE POUR DANONE

PARIS (Reuters) - Danone a subi au troisième trimestre la poursuite de la dégradation de la consommation en Europe du sud, surtout dans ses produits laitiers frais, et l'impact des tensions sur les matières premières, mais a été soutenu par les bonnes performances des pays émergents.

Au final, le groupe agroalimentaire a réalisé sur le trimestre écoulé un chiffre d'affaires de 5.257 millions d'euros, contre 5.211 millions escomptés par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

Sa croissance organique ressort à seulement 5% (5,74%), inchangée par rapport à celle du deuxième trimestre mais en net repli sur les 6,9% enregistrés au premier.

Les ventes dans le produits laitiers frais ont enregistré une hausse d'à peine 0,7% en données comparables au troisième trimestre.

Dans ce segment, l'Europe marque un recul plus prononcé, reflet de la détérioration de la situation en Europe du Sud où les ventes sont désormais en baisse de plus de 10%, notamment en Espagne et en Italie, précise Danone.

Le groupe ajoute que l'inflation des coûts des matières premières a été supérieur aux attentes depuis le début de l'année.

Lors de la publication en juillet dernier de ses résultats semestriels, Danone avait prévenu que ses activités en Espagne devraient se dégrader un peu plus au troisième trimestre par rapport au deuxième. Le groupe avait estimé que les ventes en Espagne devraient baisser de 5% à 10% sur le reste de l'année.

Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Pierre André Térisse, le directeur financier de Danone, a déclaré ne pas attendre de changement de l'environnement dans les prochains mois.

"L'environnement reste porteur et favorable sur l'ensemble de nos géographies, hors de l'Europe, y compris pour les Etats-Unis. Mais on n'attend pas de changement majeur en Europe, c'est-à-dire que le contexte sera toujours significativement dégradé en Europe du sud et au total dégradé en Europe", a-t-il dit.

Prié de commenter la situation plus spécifique de l'Espagne, Pierre André Térisse a précisé que la baisse des ventes dans ce pays se situait dans le haut de la fourchette prévue par le groupe.

Pour 2012, Danone a répété prévoir une croissance de ses ventes de 5% à 7%, une marge opérationnelle en baisse de 50 points de base et un free cash flow de deux milliards d'euros.

La baisse de la consommation en Espagne a conduit Danone, le 19 juin dernier, à abaisser son estimation de marge opérationnelle pour l'année en cours alors que le groupe tablait auparavant sur une stabilité par rapport à 2011.

Danone a également indiqué qu'il procéderait au cours des quatre prochains mois à des rachats d'actions pour un montant compris entre 500 et 700 millions d'euros.

Noëlle Mennella, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant