Danielle Mitterrand, «une first lady à part»

le
0
INTERVIEW- Pour le chercheur en communication politique Christian Delporte, l'épouse de François Mitterrand a refusé de se conformer à l'image traditionnelle de la «first lady».

LEFIGARO.FR - Quelle conception de la première dame Danielle Mitterrand a-t-elle incarnée ?

CHRISTIAN DELPORTE (1) - Danielle Mitterrand ne s'est jamais comportée comme une première dame, au sens où on l'entend aujourd'hui. Elle n'a pas été une first lady Jour de France ou Gala. Ce fut une première dame atypique, à part : une femme de président avec un engagement citoyen. Elle n'était pas dans le paraître, elle était une femme d'idées. Elle n'aimait pas les mondanités. On ne peut pas l'imaginer prendre plaisir à faire des plans de table. Elle a refusé que la carrière présidentielle de son époux change ses convictions et sa vie. Elle est restée, à l'Elysée, ce qu'elle avait été toujours été : une militante de gauche engagée. Elle s'exprimait peu et quand elle le faisait c'était dans la presse militante. L'accession de François Mitterrand à l'Elysée lui a certes permis de donner plus d'écho aux causes qui lui importaient mais elle les aurait défendues

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant