Daniel Mangeas, la Voix du Tour #2 : "Mon meilleur souvenir"

le
0
L?antidote au vieillissement de Daniel Mangeas ? Son métier, répond-il.
L?antidote au vieillissement de Daniel Mangeas ? Son métier, répond-il.

Il nous avait donné rendez-vous "à la bonne franquette" vers midi à Saint-Martin-de-Landelles, son village natal de Normandie. Il avait en réalité mis les petits plats dans les grands, Daniel, avec la générosité qu?on lui devine. À 66 ans, le speaker emblématique du Tour de France a décidé de mettre fin à quarante années de partenariat avec ASO (Amaury Sport Organisation, l?entreprise organisatrice de la course), après avoir animé les départs et les arrivées de près de mille étapes depuis ses débuts en 1974.

Que reste-t-il de ces beaux Tours ? Une saisissante collection de souvenirs, d?abord, que l?illustre commentateur se plaît à convoquer. Son meilleur date de 2002, lorsque le peloton s?élance de sa localité de 1 200 habitants, un 14 juillet. Ce jour-là, il reçoit la médaille commémorative du 89e Tour de France des mains du Blaireau en personne, le champion et dernier vainqueur français de l?épreuve Bernard Hinault. L?image témoigne de l?admiration réciproque que se livrent les deux amoureux de la grande reine.

Relique

Daniel Mangeas garde de cet événement les maillots dédicacés des cyclistes de chaque équipe de l'époque, comme une relique, ou plutôt un trésor que son épouse Claudia a aussitôt caché pour éviter qu?il n?en fasse don à qui que ce soit. "Je te connais, tu les donnerais !" avait alors justifié celle qui partage sa vie depuis trente-huit ans. Trente-huit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant