Daniel Cohn-Bendit lève le tabou d'une candidature de Nicolas Hulot 

le
0
Pour l'eurodéputé, le calendrier de la primaire écolo, adopté ce week-end par Europe Écologie-Les Verts, ne doit pas être «figé» si l'animateur se décidait tardivement à concourir.

Daniel Cohn-Bendit aime mettre les pieds dans le plat. Évoquant, samedi, la primaire des écolos pour la présidentielle de 2012 - où, pour l'heure, seuls l'eurodéputée Eva Joly et le député de Paris, Yves Cochet, sont candidats -, «Dany» a levé un tabou: la candidature de Nicolas Hulot. «Si, demain, une troisième personne se déclare, il faudra s'organiser», a-t-il lancé, sans citer nommément l'animateur d'«Ushuaïa», devant les cadres d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), qui tenaient ce week-end à Paris un conseil fédéral.

Dans l'assistance, assise au premier rang, Eva Joly acquiesce sans mot dire. Un peu plus tôt, à la tribune, la candidate à la primaire avait soigneusement évité la question de la... présidentielle. Et avait préféré évoquer les événements de Tunisie, où elle a effectué une visite éclair la semaine dernière. Entre huées et applaudissements, «Dany», lui, tel un enfant content de sauter à pieds joints dans une grande flaque

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant