Dani Alves, la tête, les pieds et les micros

le
0
Dani Alves, la tête, les pieds et les micros
Dani Alves, la tête, les pieds et les micros

Revenu à son meilleur niveau depuis une saison et demie, Dani Alves n'a jamais déçu par son bagou. Une nouvelle preuve en a été donnée la semaine passée lorsque le latéral barcelonais s'en est pris frontalement à la presse espagnole. À raison, n'en déplaisent à certains.

"Ni As, ni Marca. Je ne vais pas répondre à vos questions. Moi, je suis comme Mourinho, je ne parle qu'avec les chefs." Friand de punchlines et phobique de la langue de bois, Dani Alves se veut une mine d'or pour journalistes. Sauf pour ceux des principaux quotidiens merengues, et plus gros tirages du pays, donc. Cette brouille, vieille de novembre dernier en conférence de presse, n'est pas la première entre le Brésilien et les gratte-papier, ni la dernière. Au lendemain du second derby barcelonais de 2016, le latéral droit du FCB s'est fendu d'un message peu propice aux doutes quant à son attachement pour la presse : "Chaque jour qui passe me donne encore plus honte de faire partie de ce sport (…). Aujourd'hui, nous sommes des objets utilisés par la presse pour son propre bénéfice. On parle toujours moins de football, de stratégie, des actions, des dribbles, des buts, des parades, du spectacle… "Quelle saloperie"." En cause, la couverture médiatique du derby houleux de Copa disputé au Camp Nou, que Dani Alves juge complaisante envers une supposée violence des Pericos. Et s'il n'avait pas tort ?

[A


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant