Dangers imminents après les typhons au Vietnam, en Thaïlande et au Cambodge

le
0
Les deux typhons Nesat et Nalgae ont provoqué depuis une semaine des pluies torrentielles et des inondations inquiétantes pour le cours du Mékong, première zone rizicole du monde, a mis en garde cette semaine la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge (IFRC). Le "fleuve des neuf dragons" borde le Laos, à la frontière birmane, puis thaïlandaise, avant de traverser le Cambodge et de se prolonger dans le sud du Vietnam. Des centaines de personnes sont mortes et plusieurs millions d'autres sont d'ores et déjà concernées. Le nord-est du Vietnam a été touché par des vents violents et de fortes précipitations. Le déluge a brisé 7.000km de routes et 24 ponts, précise le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l'Environnement. D'ores et déjà, 360 hectares de rizières n'existent plus. Et 24.000 autres hectares pourraient connaître le même sort. La province d'An Giang a, de son côté, renforcé 400km de digues particulièrement vulnérables et a dépensé 1,8 million de dollars pour sécuriser ses 143.000 hectares de plantations, en majorité du riz. Le Vietnam a également peur que le Mékong ne vienne inonder le Sud, gorgé par toutes les pluies qui ont aussi dévasté le Cambodge, où au moins 72.300 habitants sont affectés par les intempéries, souligne l'IFRC. De même en Thaïlande. Le nord, le centre et le nord-est du pays, soit plus de 2,8 millions de sinistrés, subissent leurs pires inondations depuis 50 ans. Bangkok aussi pourrait être atteinte par les flots, alors que la saison de la mousson n'a pas encore commencé.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant