Danger sur les obligations: pourquoi les taux sont trop bas en zone euro

le
6
Selon les stratèges d'UBS, le mouvement de forte baisse des taux d'intérêt en zone euro devrait bientôt se retourner. (© V. Ywanoff / Le Revenu)
Selon les stratèges d'UBS, le mouvement de forte baisse des taux d'intérêt en zone euro devrait bientôt se retourner. (© V. Ywanoff / Le Revenu)

Les taux d'intérêt à dix ans ont récemment atteint des plus-bas historiques en France (0,43%), en Allemagne (0,18%), en Espagne (1,13%), en Italie (1,13%). Le programme d'achats d'actifs de la Banque centrale européenne, à un rythme de 60 milliards d'euros par mois, a accentué la demande d'obligations publiques.

Bloc "A lire aussi"

Selon les stratèges d'UBS, le mouvement de forte baisse des taux d'intérêt en zone euro devrait bientôt se retourner. Ils encouragent donc les investisseurs à réduire leur exposition sur les emprunts d'État de plus longue durée de vie. Les emprunts publics de la zone euro sont jugés surévalués par rapport à la conjoncture, comparés à d'autres emprunts publics et à d'autres classes d'actifs.

La seule raison qui maintient les taux si bas vient du QE de la BCE et de l'anticipation par le marché d'une offre de papier insuffisante. Mais les stratèges d'UBS ne croient pas à un assèchement durable du marché.

La banque constate des positions longues de nombreux investisseurs, sociétés de gestion et hedge funds, sur la partie longue de la courbe des taux, en anticipation du programme de la BCE. Mais d'autres investisseurs semblent sur le point de se diriger vers d'autres marchés, comme les actions.

UBS prévoit une croissance trimestrielle du produit intérieur brut de la zone euro proche de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Cambio17 le mardi 24 mar 2015 à 10:44

    Taux à 10 ans 0.50%, Assurance vie à 2.85 voir 3% net oui c'est du délire....

  • pierry5 le mardi 24 mar 2015 à 09:48

    Pour ce qui concerne les prêts hypothécaires à taux fixe et descendu jusqu'à 2%, les banques devront se refinancer à des taux plus importants d'où grosses pertes en perspective.

  • pierry5 le mardi 24 mar 2015 à 09:46

    Un problème important, que ce soit au niveau des dettes des états que des dettes hypothécaires des particuliers est l'éventuelle remontée de l'inflation et des taux d'intérêts. En cas de forte hausse, les obligations sous payées vont dégringoler et les organismes financiers vont devoir accuser des pertes importantes.

  • b.renie le mardi 24 mar 2015 à 08:42

    Actuellement le court terme à un an est en Europe à 0.21% Il était il y a moins d'un an à 0,58%. !!!! Les taux d'une économie réelle qui tourne bien : à 10 ans c'est autour de 6% et à un an autour de 3%. Mais cela veut dire que le marché des changes est régulé et que les planches à billet sont au chômage. C'est la responsabilité du G20 de mettre de l'ordre malheureusement lUE n'est pas assez puissante économiquement et financièrement

  • b.renie le mardi 24 mar 2015 à 08:37

    pascalcs oublie que les choses ont dérapé quand les Etats unis ont décidé de se libérer des contraintes des accords de Bretton Woods : c'est à dire valoriser le dollar US à 35 $US pour une once d'or. La FED s'est mise à fabriquer des dollars et les taux se sont mis à faire n'importe quoi. Il oublie aussi que la dérégulation de la finance internationale a permis le renforcement permanent du Hot money donc des liquidités qui pèsent sur les taux. L'UE et la BCE ne sont pas libres de leur action.

  • pascalcs le mardi 24 mar 2015 à 08:25

    Des taux si bas voir négatifs sont une aberration absolue qui reflètent la politique irresponsable de la BCE et le manque graduel de confiance dans l’Euro monnaie. L’histoire retiendra que la période 2000-2015 aura vu défiler les politiques Européens et leur commanditaires financiers les plus médiocres que le continent ait engendré depuis bien longtemps