Danemark-Référendum en vue sur l'exemption de la défense de l'UE

le
0

COPENHAGUE, 5 août (Reuters) - Le gouvernement danois envisage un référendum sur la clause d'exemption dont bénéficie le pays en matière de politique européenne de défense et de sécurité, a déclaré le ministre de la Défense, Carl Holst, au quotidien Information. La fin de cette clause d'exemption permettrait au Danemark, pays membre de l'Otan, de prendre part à des opérations militaires communes de l'Union européenne et de s'associer aux programmes communautaires de développement et d'approvisionnement dans le domaine militaire. "Le gouvernement veut mettre fin à la clause d'exemption dans la défense. C'est aussi la recommandation de la dernière réunion de la commission de la Défense, que nous soutenons ", a dit le ministre à Information. Membre du Parti libéral, proeuropéen, vainqueur des législatives de juin, Carl Holst n'était pas disponible dans l'immédiat pour préciser sa position mais une porte-parole du ministère de la Défense a confirmé qu'un référendum était envisagé. Le ministre n'a pas précisé la date prévue pour le scrutin mais un porte-parole du Parti libéral, Peter Juel Jensen, a déclaré qu'il pourrait avoir lieu peu après le référendum annoncé sur la fin de l'exemption danoise en matière de justice, censé se tenir avant la fin de l'année. Le Danemark bénéficie depuis 1993 de plusieurs clauses d'exemption dans le cadre de l'Union européenne, concernant la défense, l'union économique et monétaire, la citoyenneté, la justice et les affaires intérieures. Ces exemptions ont permis à l'époque la victoire du "oui" au référendum danois sur le traité de Maastricht, initialement rejeté par les électeurs. Les résultats des deux référendums en vue seront d'autant plus suivis par ses partenaires de l'UE que la Grande-Bretagne doit organiser d'ici la fin 2017 un référendum sur son appartenance à l'Union et qu'elle entend d'ici-là renégocier les conditions de celle-ci. Le Parti populaire (DF) danois, qui a réalisé un bon score aux élections de juin mais siège dans l'opposition, réclame un référendum sur le maintien du Danemark dans l'Union. (Ole Mikkelsen, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant